Crédit photo : Pexels/Yaroslav Shuraev / La connexion sociale est le plus grand facteur connu pour la longévité et le bonheur
/
228 vues
3 minutes de lecture

Les mitochondries attitudes

Priorité à la santé de vos mitochondries ! Faites le plein d'énergie

Publié dans mbghealth par Jason Wachob

Si vous souhaitez augmenter considérablement votre espérance de vie, il est essentiel de donner la priorité à la santé de vos mitochondries. En effet, ces dernières jouent un rôle crucial dans la production d’énergie nécessaire au bon fonctionnement de votre corps. Selon Molly Maloof, médecin en médecine personnalisée et auteure de The Spark Factor, lors d’un épisode du podcast Mindbodygreen, « elles ont le pouvoir de décider de la destination de votre énergie et de déterminer si vous êtes en état de survie ou en état de floraison, de prospérité et de reproduction ».

Crédit photo : Pexels/Leonie Fahjen
La récupération est tout aussi importante que l’exercice lui-même

Cependant, avec l’âge, il est courant de perdre des mitochondries. C’est pourquoi les experts, tels que Maloof, recommandent de stimuler la santé mitochondriale pour améliorer la longévité. En tant que biohacker de renom, Maloof partage quelques méthodes peu connues pour y parvenir :

1. Le sauna

Maloof est une fervente adepte de la thérapie chaude et froide. Elle la qualifie de « stress mito-hormétique », c’est-à-dire que le stress peut renforcer votre corps. Lorsque vous pratiquez ces techniques, vous envoyez des signaux au corps pour produire plus d’énergie et récupérer du stress, explique-t-elle.

Cependant, la clé ici est de ne pas appliquer trop de stress. « L’un des plus grands problèmes de la communauté de biohacking est que les gens se disent : si 30 minutes de sauna sont bons, alors une heure doit être encore meilleure », partage Maloof. « Ce n’est pas ce que vous devriez faire. En réalité, vous devriez viser une dose minimale efficace. » Elle recommande 20 minutes de sauna avec une immersion de deux minutes dans l’eau froide, si vous le pouvez.

Crédit photo : Pexels/Yaroslav Shuraev
Il est grand temps de privilégier les connexions sociales

2. Le repos

Il est vrai que l’exercice aide à stimuler la production de mitochondries, mais il ne faut pas en abuser. Selon Maloof, tout est question d’équilibre. « Si vous faites plus de 150 minutes d’entraînement par intervalles de haute intensité par semaine, vous endommagerez vos mitochondries », déclare-t-elle. « Je conseille toujours aux gens de faire moins pour obtenir de meilleurs résultats. »

Cependant, cela ne s’applique pas à l’exercice d’intensité modérée, comme, par exemple, une marche rapide. « Vous pouvez faire littéralement des quantités illimitées d’exercice d’intensité modérée et vous ne blesserez pas votre corps. Mais quand il s’agit de choses de haute intensité, c’est là que les gens commencent à se briser », explique-t-elle.

Les mitochondries jouent un rôle crucial dans la production d’énergie nécessaire au bon fonctionnement de votre corps

En ce qui concerne la santé mitochondriale, elle soutient que la récupération est tout aussi importante que l’exercice lui-même. Elle adore s’allonger sur un tapis PEMF ou un tapis d’acupression pour réduire l’inflammation et soulager la tension musculaire, mais n’hésitez pas à vous reposer de toute manière qui vous convient. Accordez à votre corps une pause, vous le méritez.

Crédit photo : Unspash/HUUM
Lorsque vous faites du sauna, vous envoyez des signaux au corps pour produire plus d’énergie et récupérer du stress

3. Le lien social

Est-ce que vous pensez que la connexion sociale n’est pas cruciale pour vos cellules ? Détrompez-vous. Selon Maloof, « la vérité fondamentale est que nous avons besoin de connexion sociale pour prospérer dans ce monde ». La connexion sociale est le plus grand facteur connu pour la longévité et le bonheur. En effet, des études ont montré que l’isolement social est associé à un risque accru de développer une démence.

Par conséquent, nous devrions considérer les relations sociales positives comme un « biohack » pour la longévité. Toutefois, Maloof estime que nous n’accordons pas la même priorité à la connexion sociale qu’à notre poids, notre alimentation, notre activité physique et la gestion du stress. Il est grand temps de changer la donne.

À ce stade, vous vous demandez peut-être ce qu’il en est des connexions en ligne par rapport aux relations dans la vie réelle. Eh bien, Maloof ne rejette pas complètement les médias sociaux. Pour beaucoup, c’est un outil utile pour maintenir et découvrir ces relations. Cependant, elle les qualifie de « connexion sociale transformée ». Ces connexions peuvent être un palliatif, mais elles ne sont pas aussi saines que les relations réelles. Elle compare cela à la nourriture transformée. Elle ne l’élimine pas complètement, mais elle ne la mange pas à chaque repas. Si elle en mangeait tous les jours, elle serait malade.

Conclusion

Si le terme mitochondries peut vous rappeler vos cours de biologie du lycée, il est pourtant crucial de le réintégrer dans votre vocabulaire si vous êtes sérieux quant à l’augmentation de votre longévité et de votre santé. En effet, vos mitochondries sont responsables de la production d’énergie cellulaire, et pour votre santé, « tout est une question d’énergie en fin de compte », selon Maloof.

SOURCE : mbghealth
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

76 000 centenaires en France en 2040

Prochain article

Ces pratiques influent sur notre longévité

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.