Crédit photo : Pixabay/umisu / Développer des traitements pour améliorer la formation des gaines de myéline atténue les effets néfastes du vieillissement et de certaines maladies
/

L’ oméga-3 agit sur le cerveau

Un acide gras oméga-3 bouleverse notre vision du développement et du vieillissement cérébral

235 vues
Publié dans Science Daily

Des chercheurs de Singapour ont récemment mis en évidence le rôle crucial d’une protéine de transport spécifique dans la régulation des cellules du cerveau, responsables de la protection des nerfs via les gaines de myéline. Les résultats de cette étude, publiés dans le Journal of Clinical Investigation, offrent de nouvelles perspectives pour atténuer les effets du vieillissement sur le cerveau. Les scientifiques de l’École de médecine Duke-NUS et de l’Université nationale de Singapour ont ainsi identifié une piste intéressante pour mieux comprendre les mécanismes impliqués dans la santé du cerveau et lutter contre certaines pathologies neurologiques.

Crédit photo : Freepik
Les gaines qui se dégradent entraînent une diminution des capacités physiques et mentales des personnes âgées

Et pour pallier les déficiences liées au vieillissement…

Les gaines de myéline sont des structures protectrices essentielles pour assurer une transmission rapide et efficace des signaux électriques dans le système nerveux. Malheureusement, avec le vieillissement, ces gaines peuvent se dégrader, entraînant ainsi une diminution des capacités physiques et mentales des personnes âgées, voire des troubles neurologiques graves tels que la sclérose en plaques ou la maladie d’Alzheimer. Ainsi, développer des traitements pour améliorer la formation de ces gaines de myéline représente un enjeu majeur pour atténuer les effets néfastes du vieillissement et de certaines maladies.

Le Dr Sengottuvel Vetrivel, chercheur principal au sein du programme des troubles cardiovasculaires et métaboliques (CVMD) de Duke-NUS, a dirigé une étude sur le sujet. Selon lui, « améliorer la formation de ces gaines de myéline est d’une grande importance pour faciliter la fonction nerveuse chez les personnes âgées ou atteintes de maladies neurologiques. Des avancées dans ce domaine pourraient offrir de nouveaux traitements pour améliorer la qualité de vie des personnes touchées. »

Crédit photo : Freepik/Jcomp
Les lipides LPC à base d’oméga-3 jouent un rôle essentiel dans la direction du développement des oligodendrocytes, un processus crucial pour la myélinisation du cerveau

Afin de trouver des traitements pour améliorer la myélinisation et pallier les déficiences liées au vieillissement, des chercheurs se sont intéressés au rôle de la protéine Mfsd2a, qui transporte la lysophosphatidylcholine (LPC), un lipide contenant un acide gras oméga-3, dans le cerveau lors du processus de formation de la myéline.

Des défauts génétiques dans cette protéine peuvent entraîner une réduction significative de la myélinisation, ainsi qu’une malformation congénitale appelée microcéphalie, caractérisée par une taille anormalement petite de la tête chez les nourrissons.

Améliorer la formation de ces gaines de myéline est d’une grande importance pour faciliter la fonction nerveuse chez les personnes âgées ou atteintes de maladies neurologiques

Dr Sengottuvel Vetrivel, chercheur principal au sein du programme des troubles cardiovasculaires et métaboliques (CVMD) de Duke-NUS

Pour mieux comprendre le rôle de la protéine Mfsd2a dans la formation de la myéline, les chercheurs ont mené des études sur des modèles précliniques. Ils ont ainsi constaté que l’élimination de Mfsd2a chez les cellules précurseurs des oligodendrocytes, les cellules produisant la myéline, entraînait une myélinisation insuffisante après la naissance.

Crédit photo : Pixabay/Colin Behrens
Les gaines de myéline sont des structures protectrices essentielles pour assurer une transmission rapide et efficace des signaux électriques dans le système nerveux

Des analyses plus poussées, notamment le séquençage de l’ARN de cellules uniques, ont montré que l’absence de Mfsd2a réduisait la quantité de molécules d’acides gras, en particulier d’acides gras oméga-3, dans les cellules précurseurs. Cette diminution empêchait alors leur transformation en oligodendrocytes producteurs de myéline.

Des perspectives prometteuses

Le Professeur David Silver, Directeur adjoint du Programme CVMD, a expliqué que « leur étude révèle que les lipides LPC à base d’oméga-3 jouent un rôle essentiel dans la direction du développement des oligodendrocytes, un processus crucial pour la myélinisation du cerveau. Cette découverte ouvre des perspectives prometteuses pour la mise au point de thérapies et de compléments alimentaires basés sur ces lipides, qui pourraient aider à préserver la myéline dans le cerveau vieillissant et même à traiter certains troubles neurologiques causés par une réduction de la myélinisation. »

Le Professeur Silver et son équipe ont déjà découvert Mfsd2a et ont travaillé en collaboration avec d’autres chercheurs pour comprendre la fonction des lipides LPC dans le cerveau et les autres organes. Les résultats de leur étude actuelle fournissent de nouvelles informations sur l’importance du transport des lipides pour le développement des cellules précurseurs des oligodendrocytes.

Le professeur Silver et son équipe prévoient maintenant de « mener des études précliniques pour déterminer si la consommation de LPC oméga-3 dans l’alimentation peut aider à la ré-myélinisation des axones endommagés dans le cerveau. » Ils espèrent que « les compléments alimentaires contenant ces lipides pourront aider à maintenir, voire améliorer, la myélinisation cérébrale et la fonction cognitive chez les personnes âgées. »

Le professeur Patrick Casey, vice-doyen principal pour la recherche, a souligné « l’importance des découvertes de Silver et de son équipe dans la compréhension des rôles que jouent ces lipides spécialisés. Il a qualifié de passionnantes les découvertes du professeur Silver et de son équipe sur les nombreuses façons de traiter non seulement le cerveau vieillissant, mais aussi d’autres organes dans lesquels cette protéine joue un rôle. »

SOURCE : Science Daily
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

Comment Internet modifie votre cerveau !

Prochain article

Primordial la santé intestinale !

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.