Crédit photo : Shutterstock / Le pardon est une décision délibérée d’abandonner les émotions négatives envers vous-même ou une autre personne.
/

Culpabilité et regrets, comment se pardonner ?

Pardonnez-vous. Laissez tomber. Oubliez ça. Passez à autre chose.

398 vues
Publié dans Thriveworks par Anthony Centore

Nous nous trompons tous parfois, qu’il s’agisse de nous en prendre à quelqu’un, de nous engager dans un comportement autodestructeur ou de bâcler une tâche au travail. Avec ces erreurs viennent souvent des sentiments accablants de culpabilité, de honte, d’auto-condamnation et d’humiliation.

Crédit photo : Pexels/Anna Baranova
Se pardonner à soi-même et aux autres vous permet de vous concentrer sur un avenir plus positif.

Les conseillers et les coachs de vie constatent que ces émotions peuvent conduire au stress, à la dépression, aux troubles anxieux et même aux maladies cardiaques, si elles sont ignorées. Pas exactement la voie pour une vie heureuse ! Cependant, si vous apprenez à vous pardonner et décidez de vous débarrasser de la culpabilité, vous pouvez contourner ces effets négatifs et vivre mieux.

Qu’est-ce que le pardon ? Pourquoi est-ce si important ?

Le pardon est une décision délibérée d’abandonner les émotions négatives envers soi-même ou une autre personne. Les émotions négatives que vous pouvez éprouver avant le pardon comprennent : culpabilité, honte, auto condamnation, humiliation, ainsi que ressentiment ou amertume.

Crédit photo : Pexels/Rodnae Productions
Les conseillers et les coachs de vie rapportent que la personne la plus difficile à pardonner, c’est vous-même.

Pardonner les erreurs ou les actes répréhensibles est extrêmement important pour notre bien-être. Le Dr Frederic Luskin de l’Université de Stanford rapporte qu’« apprendre à pardonner aide les gens à moins souffrir, à éprouver moins de colère, à ressentir moins de stress et à souffrir moins de dépression. Les personnes qui apprennent à pardonner présentent beaucoup moins de symptômes de stress tels que maux de dos, tensions musculaires, vertiges, maux de tête et maux d’estomac. Par ailleurs, elles constatent des améliorations de l’appétit, des habitudes de sommeil, de l’énergie et du bien-être général.

« Pardonner, c’est libérer un prisonnier et découvrir que le prisonnier était en vous. »

Lewis B. Smedes

Se pardonner à soi-même et aux autres vous permet de libérer la négativité et de vous concentrer sur un avenir plus positif. Cela vous permet également d’améliorer les relations avec vos proches.

Pourquoi le pardon de soi est-il si difficile ?

Trop souvent, nous nous punissons pour les erreurs passées, comme si nous pouvons en quelque sorte « rattraper » le mal que nous avons fait. Nous vivons enchaînés à notre passé, nous accrochant aux blessures et aux rancunes. Et bien que personne d’autre ne connaisse notre douleur secrète, les émotions négatives que nous ressentons rongent notre joie et notre satisfaction dans la vie. Les conseillers et les coachs de vie rapportent que la personne la plus difficile à pardonner, c’est soi-même. Pas l’ami qui vous a poignardé dans le dos ou le père qui n’était pas là pour vous ou même l’ex qui vous a brisé le cœur. Pourquoi ? Parce que vous vous connaissez et que vous vivez avec vous-même tous les jours.

Comment accepter le pardon : 4 conseils pour les personnes coincées dans les échecs passés

1. Parlez-en

Quand il s’agit du passé, le silence peut être mortel. Alors arrêtez de faire semblant. Libérez-vous de ce qui vous déchire à l’intérieur. Exprimez les émotions que vous ressentez à un conseiller, un mentor ou un ami en qui vous avez confiance. Le pardon commence par être honnête envers vous-même… le bon et le mauvais. Alors dites ce que vous avez à dire.

2. Soyez honnête avec vous-même

Nous avons tendance à penser : « Si je prétends que cela ne s’est jamais produit, peut-être que tout disparaîtra. » Ça sonne bien… Mais ce n’est pas vrai. Choisissez de sortir du déni et d’être proactif. Soyez honnête sur la façon dont vous avez échoué et les conséquences de votre comportement. Notez les comportements et les actions spécifiques qui vous causent de l’angoisse.

Crédit photo : Pexels/Engin Akyurt
Les attentes saines sont réalisables et épanouissantes, elles sont ni épuisantes, ni accablantes.

3. Acceptez-le pour ce qu’il est

En tant que personne imparfaite, vous ferez des erreurs dans la vie. Vous allez parfois blesser des gens. Vous aurez des regrets. Cela fait partie de la vie, mais vous avez le choix. Soit votre passé vous maintient dans un sentiment de culpabilité et de honte, soit vous l’acceptez pour ce qu’il est et vous vous autoriserez de passer à autre chose et de profiter du présent. L’acceptation de soi est essentielle à votre santé émotionnelle.

4. Lâchez prise

Ne vous accrochez pas à la culpabilité. Vous n’avez pas besoin de justifier vos actions passées ou d’essayer de faire vos preuves. Abandonner le passé signifie l’enterrer et renoncer à votre droit de vous condamner vous-même. Le pardon est un choix mais aussi un processus. C’est choisir d’arrêter de vous haïr et de commencer à vous voir comme un être humain précieux. L’une des premières étapes du lâcher prise est de simplement de faire sortir quelque chose qui vous empoisonne depuis des années. Il faut l’exprimer ou l’écrire pour vous en débarrasser.

Développer des attentes réalistes

Évaluez vos attentes, définissez les pour vous et les autres. Sont-elles irréalistes ? Si vous vous sentez incapable de faire quelque chose, peu importe à quel point vous essayez de le faire, vous devrez peut-être simplement changer certaines choses dans votre approche de la vie. Les attentes saines sont réalisables et épanouissantes, et non épuisantes ni accablantes.

Faites un pacte avec vous-même

Il est temps de conclure un pacte avec vous-même :

  • Laissez le passé et vivez le moment présent
  • Arrêtez de vous battre pour quelque chose qui s’est passé il y a deux, cinq ou dix ans
  • Bannissez la culpabilité et la honte du contrôle de vos pensées et de vos comportements
  • Acceptez-vous et respectez-vous tel que vous êtes… malgré vos échecs

SOURCE : Thriveworks
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

Exercice régulier, lésions cérébrales et anxiété

Prochain article

Neuf étapes pour se libérer de la culpabilité

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.