Crédit photo : Earth.com/L'IA a réussi à déceler 21 substances potentiellement capables de lutter contre le vieillissement et la sénescence cellulaire
/
63 vues
6 minutes de lecture

Nouveaux médicaments anti-vieillissement grâce à l’IA

L'importance de l'IA dans le domaine médical et la recherche anti-vieillissement s'affirme de plus en plus

Publié dans Earth.com par Eric Ralls

L’apport récent de l’intelligence artificielle (IA) au développement de médicaments anti-vieillissement a ouvert la voie à des percées révolutionnaires dans le domaine de la médecine contemporaine. Grâce à l’emploi de la technologie de l’IA, les scientifiques ont pu déterminer trois composés chimiques qui visent précisément les cellules anormales, supposées être liées à certains types de cancer et à la maladie d’Alzheimer.

Crédit photo : Pixabay/Gerd Altmann
Détermination de trois composés chimiques qui visent précisément les cellules anormales, supposées être liées à la maladie d’Alzheimer

Des chercheurs de l’Université d’Édimbourg ont conçu un algorithme d’intelligence artificielle pour examiner une série de plus de 4 300 éléments chimiques.

Leur but ? Identifier des candidats prometteurs pour des médicaments sénolytiques, plus communément connus sous le nom de composés anti-âge. Ces médicaments sont formulés pour provoquer la mort des cellules séniles, contribuant ainsi à l’amélioration de la santé en général.

21 médicaments potentiels

L’intelligence artificielle a réussi à déceler 21 substances potentiellement capables de lutter contre le vieillissement et la sénescence cellulaire. Ce dernier processus se caractérise par l’arrêt de la multiplication des cellules défaillantes, lesquelles persistent toutefois dans l’organisme au lieu de périr. Cette situation est problématique, ces cellules continuant à libérer des produits chimiques propices à l’inflammation.

Parmi les 21 substances candidates, l’équipe de recherche a mis l’accent sur trois composés spécifiques : la ginkgétine, l’oléandrine et la périplocine. De façon remarquable, ces molécules ont prouvé leur aptitude à éradiquer les cellules défectueuses sans endommager les cellules saines lors de tests effectués sur des cellules humaines.

Crédit photo : Pixabay/OpenClipart-Vectors
L’équipe de recherche a mis l’accent sur trois composés spécifiques : la ginkgétine, l’oléandrine et la périplocine

L’avancement de la médecine grâce aux algorithmes d’IA s’accélère de manière exponentielle

L’importance de l’intelligence artificielle (IA) dans le domaine médical et la recherche anti-vieillissement s’affirme de plus en plus. Cette technologie est capable d’analyser de vastes quantités de données complexes à une vitesse bien supérieure à celle de tout être humain, fournissant un soutien précieux dans la détection et le traitement des maladies.

L’équipe de l’Université d’Édimbourg a déclaré que leur technologie d’apprentissage machine réduisait significativement les coûts liés à la recherche de médicaments sénolytiques efficaces.

La sénescence cellulaire, en stoppant la réplication des cellules, peut inhiber la progression des tumeurs

« Cette recherche met en évidence le potentiel considérable de l’IA pour nous assister dans la détection de nouveaux médicaments prometteurs, spécifiquement dans les phases initiales de découverte des médicaments et pour les maladies dont la biologie est complexe ou dont peu de cibles moléculaires sont identifiées » a affirmé le Dr Diego Oyarzún, co-auteur de cette recherche.

Crédit photo : Pixabay/Gerd Altmann
L’importance de l’intelligence artificielle dans le domaine médical et la recherche anti-vieillissement s’affirme de plus en plus

Se focaliser sur l’anti-vieillissement et la sénescence cellulaire

Il souffre aussi d’une affection pulmonaire chronique nommée fibrose pulmonaire idiopathique ainsi que d’une maladie cardiaque, l’athérosclérose, qui survient lorsque des plaques adhérentes s’accumulent dans les artères. Les cellules sénescents restent actives dans l’organisme, libérant des substances nuisibles qui provoquent une inflammation et peuvent potentiellement endommager les cellules saines environnantes. Ce processus peut être comparé à un morceau de melon pourri qui contamine l’ensemble d’une salade de fruits.

Il est intéressant de noter que la sénescence cellulaire, en stoppant la réplication des cellules, peut inhiber la progression des tumeurs. Cependant, de façon paradoxale, elle peut aussi stimuler l’apparition du cancer en modifiant l’écosystème cellulaire. Les chercheurs ont relevé que, au-delà de son implication dans le cancer et le vieillissement, le phénomène de sénescence est associé à des conséquences négatives dans une variété de conditions telles que l’ostéoporose, l’arthrose, la fibrose pulmonaire, l’infection par le SRAS-CoV-2, la stéatose hépatique et la neurodégénérescence.

De nouveaux composés anti-âge surpassent les traitements actuels

Même s’il existe une unique thérapie ayant démontré dans des tests cliniques sa capacité à diminuer la quantité de cellules sénescentes chez la souris, l’oléandrine, une substance récemment identifiée, s’est révélée être plus efficace que les médicaments sénolytiques actuellement les plus performants.

Les trois éléments à propriétés anti-âge repérés lors de cette étude, publiée dans le journal Nature Communications, sont présents dans les remèdes traditionnels à base de plantes, soulignant ainsi le potentiel des produits naturels face aux défis de santé contemporains.

« Ce travail est le résultat d’un effort conjoint impliquant des data scientists, des chimistes et des biologistes. Grâce à la synergie de ces disciplines différentes, nous avons réussi à construire des modèles solides et à diminuer les frais de dépistage en nous basant uniquement sur les informations disponibles publiquement pour l’élaboration de ces modèles. J’espère que ce travail ouvrira la voie à de nouvelles perspectives pour l’accélération de l’application de cette technologie prometteuse », a partagé le Dr Vanessa Smer-Barreto, co-autrice de l’étude.

Comprendre l’emploi de l’Intelligence Artificielle dans la médecine actuelle

L’Intelligence Artificielle (IA) avec ses algorithmes a profondément révolutionné plusieurs domaines, et le secteur de la santé figure parmi les plus grands bénéficiaires de cette transformation. L’IA tire sa force de sa capacité à apprendre et à formuler des décisions pertinentes, qui surpassent souvent les compétences humaines en matière de rapidité et d’exactitude.

Les algorithmes de l’IA sont des méthodes de calcul qui permettent aux logiciels de détecter des schémas à partir de grandes quantités de données, de faire des prévisions et même de s’ajuster progressivement. Ces algorithmes sont extrêmement polyvalents et sont utilisables dans une multitude d’applications de santé, allant du diagnostic aux plans de soins, en passant par la recherche clinique et l’assistance aux patients.

Identification et anticipation des maladies

Les algorithmes d’intelligence artificielle, surtout ceux utilisant l’apprentissage machine, ont la capacité d’analyser des images médicales, comme les radiographies, les scans CT et les IRM, et de repérer des motifs qui seraient difficilement perceptibles à l’œil humain. Cela rend possible une identification et un diagnostic plus précoces de pathologies telles que les cancers, les tumeurs cérébrales et les maladies pulmonaires. De plus, l’IA est en mesure de prédire l’évolution d’une maladie en se basant sur les informations des patients, ce qui permet aux professionnels de la santé de mieux prévoir les besoins des patients et d’adapter en conséquence leurs plans de soins.

Médecine anti-âge personnalisée

L’intelligence artificielle a la capacité d’examiner le profil génétique, les habitudes de vie et les antécédents médicaux d’un patient pour estimer sa réponse à divers traitements. Cette donnée peut servir à l’élaboration de programmes de soins sur mesure, qui ont une plus grande probabilité d’efficacité et un risque réduit d’effets indésirables.

Exploration et progrès dans le domaine des médicaments

Dans l’article précédent, nous avons constaté que les algorithmes d’Intelligence Artificielle sont capables d’explorer d’immenses bases de données de composés chimiques et d’estimer leur viabilité en tant que futurs médicaments. Ils constituent une arme formidable dans la recherche de nouveaux médicaments, permettant de diminuer considérablement le temps et les dépenses reliés aux techniques classiques.

Chirurgie assistée par robot

Lors de procédures mini-invasives, les robots chirurgicaux peuvent être orientés par des algorithmes d’IA, ce qui augmente la précision tout en diminuant le potentiel de complications.

Santé mentale et anti-âge

Les agents conversationnels basés sur l’intelligence artificielle et les conseillers virtuels ont la capacité d’apporter un soutien en matière de santé mentale, de dispenser une thérapie cognitivo-comportementale et de participer au suivi de la santé mentale des patients.

Prévision de l’épidémie

Les algorithmes d’intelligence artificielle sont capables de décortiquer les données sanitaires à l’échelle mondiale pour anticiper et surveiller les épidémies, une fonction essentielle dans la préparation et la gestion des problèmes de santé à l’échelle planétaire.

Télésurveillance et médecine à distance

Les dispositifs de santé portables peuvent voir leurs données interprétées par des algorithmes d’IA, permettant ainsi une surveillance patient à distance et une approche proactive des soins de santé. C’est particulièrement avantageux pour le suivi des maladies chroniques telles que le diabète et les pathologies cardiaques.

Malgré un potentiel indéniable, l’IA en matière de santé soulève également plusieurs défis, y compris des questions liées à la confidentialité des données, la nécessité de disposer de grands volumes de données de qualité pour entraîner les algorithmes et des interrogations éthiques autour de la prise de décision dans le domaine de la santé. Cependant, l’IA poursuit sa transformation du secteur de la santé, avec la promesse d’améliorer les résultats, l’efficacité et la personnalisation des soins.

SOURCE : Earth.com
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

Le risque de démence peut être modifié

Prochain article

Une vie pimentée !

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.