/
279 vues
7 minutes de lecture

Dormir mieux pour une bonne santé cardiaque

Des chercheurs de l’Université Columbia affirment que « la santé du sommeil fait partie intégrante de la santé cardiaque »

Crédit photo : Fox News / Le sommeil est une période de rajeunissement pour le cœur et le cerveau.
Publié dans Fox News par Amy McGorry

Un groupe de chercheurs de la Mailman School of Public Health de l’Université Columbia a évalué la mesure récemment élargie de l’American Heart Association, incluant maintenant le sommeil en ce qui concerne le risque de maladie cardiovasculaire. L’étude publiée dans le Journal of the American Heart Association a fourni des preuves que le sommeil joue un rôle crucial dans la santé cardiaque.

Crédit photo : Fox News
7 à 9 heures de sommeil par jour pour une santé cardiovasculaire optimale pour les adultes.

« Nos résultats montrent que la santé du sommeil fait partie intégrante de la santé cardiaque et qu’une définition élargie de la santé cardiovasculaire qui inclut le sommeil est plus prédictive du risque futur de maladie cardiaque », a déclaré l’auteur principal de l’étude, Nour Makarem, PhD, professeur adjoint d’épidémiologie à la Mailman School of Public Health de l’Université Columbia à New York, à Fox News Digital

Un mariage stressant peut nuire à la santé de votre cœur, au propre et au figuré !

« Notre étude soutient l’inclusion du sommeil comme nouvelle 8ème mesure de la santé cardiovasculaire », a également déclaré Makarem. L’étude représente le premier examen de l’ajout du sommeil aux mesures originales Life’s Simple 7 de l’American Heart Association en tant que nouvelle 8ème mesure de la santé cardiovasculaire, a déclaré l’auteur de l’étude.

Crédit photo : Fox News
Les conséquences malsaines du sommeil augmentent encore le risque de maladie cardiaque.

Le sommeil a récemment été ajouté aux mesures Life’s Simple 7 de l’American Heart Association, un outil de notation de type liste de contrôle utilisé pour évaluer le risque pour la santé cardiovasculaire d’un individu. La nouvelle mesure du sommeil suggère 7 à 9 heures de sommeil par jour pour une santé cardiovasculaire optimale pour les adultes, et plus pour les enfants en fonction de l’âge, selon la déclaration de l’American Heart Association sur les mesures révisées.

Protéger votre santé contre les « sons d’impact »

La liste de contrôle précédente comprenait des mesures telles que l’exposition à la nicotine, l’activité physique, l’alimentation, le poids, la glycémie, le cholestérol et la pression artérielle. L’outil qui inclut le sommeil est maintenant appelé Life’s Essential 8.

« Le sommeil est une période de rajeunissement pour le cœur et le cerveau. »

Les chercheurs de l’Université Columbia, décidant d’évaluer la mesure élargie, ont examiné environ 2 000 adultes d’âge moyen à plus âgé de l’étude multiethnique de l’athérosclérose (MESA), une étude américaine sur les maladies cardiovasculaires et leurs facteurs de risque. Les participants ont fourni des données sur leurs caractéristiques de sommeil et ont pris part à un examen du sommeil, selon le communiqué de presse de l’Université Columbia.

Crédit photo : Fox News
« Tenez-vous-en à un horaire de sommeil stable – ce qui signifie essayer d’aller au lit et de vous réveiller à la même heure tous les jours », a déclaré l’auteur principal d’une nouvelle étude sur le sommeil et la santé cardiaque.

Les meilleurs aliments pour une bonne nuit de sommeil

Les chercheurs ont examiné les scores de santé cardiovasculaire qui comprenaient les mesures originales Life’s Simple 7 (LS7) de l’American Heart Association, incluant ceux de la santé du sommeil pour déterminer les paramètres de sommeil qui devraient être une priorité pour prévenir les maladies cardiovasculaires. Les scientifiques de santé cardiovasculaire ont examiné la durée du sommeil, l’efficacité, la régularité, les troubles, et la somnolence diurne, ainsi que les résultats de santé cardiovasculaire qui incluaient la durée du sommeil.

L’étude a révélé que dormir 7 heures ou plus mais moins de 9 heures chaque nuit était considéré comme indicatif d’une santé de sommeil idéale. « Nos résultats démontrent que le sommeil fait partie intégrante du PCV. Dans notre étude, même un score CVH qui ne comprend que la durée du sommeil, l’aspect le plus largement mesuré de la santé du sommeil et la mesure la plus réalisable à obtenir dans une clinique ou un environnement de santé publique, prédit l’incidence des MCV », a déclaré Makarem dans le communiqué de presse de Columbia.

Dormir mieux la nuit avec des appareils connectés

« Notamment, nous avons également constaté qu’un score CVH qui incorporait plusieurs dimensions de la santé du sommeil était également significativement associé à l’incident de MCV », a-t-elle déclaré, ajoutant « Nos résultats soulignent l’importance d’adopter une vision holistique de la santé du sommeil qui inclut les comportements de sommeil et les problèmes de sommeil légers très répandus, plutôt que de se concentrer strictement sur les troubles du sommeil lors de l’évaluation du risque cardiovasculaire d’un individu. » Les personnes qui dormaient moins avaient plus de chances d’avoir une faible efficacité de sommeil (définie comme moins de 85% de temps passé au lit après l’extinction des lumières passées à dormir), explique le communiqué de presse sur les résultats de l’étude.

Ceux qui dormaient moins étaient susceptibles d’avoir des habitudes de sommeil irrégulières, ce qui signifie des variations dans la durée et le moment du sommeil, d’une journée à l’autre. Ils étaient également susceptibles de souffrir d’une somnolence diurne excessive et d’apnée du sommeil, selon le communiqué. Les résultats ont également révélé une prévalence plus élevée du diabète de type 2, de l’hypertension et de l’obésité / surpoids chez les personnes considérées comme des « dormeurs de courte durée ». Cela suggère que des habitudes de sommeil malsaines peuvent se produire simultanément et interagir, ce qui pourrait augmenter davantage le risque de maladie cardiaque, indique toujours le communiqué.

63% des participants dormaient moins de 7 heures par nuit et 30% dormaient moins de 6 heures, selon l’étude, qui a également révélé que 14% des participants ont signalé une somnolence diurne excessive, et 36% ont déclaré qu’ils avaient des symptômes d’insomnie élevés. Par ailleurs, l’étude a révélé que 47% des personnes qui ont participé, souffraient d’apnée du sommeil (AOS) modérée à sévère.

« Le conseil le plus important lorsqu’il s’agit de promouvoir la santé du sommeil est de faire du sommeil une priorité », a déclaré Makarem à Fox News Digital. La première étape vers un sommeil sain est de prendre le temps de dormir pour vous assurer de dormir 7 à 8 heures chaque nuit, la durée de sommeil idéale pour promouvoir la santé cardiaque.

« Meilleure hygiène du sommeil »

Il est important de pratiquer une bonne hygiène du sommeil, ce qui signifie vous mettre dans la meilleure position pour bien dormir en optimisant votre horaire de sommeil, votre routine du coucher et votre environnement de sommeil, a déclaré l’auteur principal à Fox News Digital. Il existe plusieurs façons d’obtenir de meilleures habitudes de sommeil, a-t-elle déclaré. « Optimisez votre environnement de sommeil en rendant votre chambre confortable, calme, fraîche et sombre. »

« Tenez-vous-en à un horaire de sommeil stable, c’est-à-dire essayez d’aller au lit et de vous réveiller à la même heure chaque jour, et essayez de garder le même horaire de sommeil en semaine et le week-end pour éviter de perturber le rythme veille-sommeil de votre horloge biologique », a-t-elle déclaré. « Utilisez l’heure avant le coucher pour vous détendre. » Makarem a également suggéré de se débarrasser de toutes distractions telles que la lumière vive et le bruit.

Les perturbateurs du sommeil peuvent être liées à des troubles de santé mentale

« Évitez les sources de lumière vive comme les ordinateurs, les téléviseurs et les téléphones avant le coucher. Essayez également de noyer tout bruit en utilisant des bouchons d’oreille ou une machine à bruit blanc, et évitez les stimulants tels que la nicotine et la caféine », a-t-elle déclaré. Le Dr Marc Siegel, contributeur médical de Fox News, a déclaré que le sommeil est un moment où le cœur et le cerveau doivent se réparer. « Lorsque vous dormez, des hormones sont libérées, y compris l’ocytocine, qui sont cardioprotectrices et favorisent la guérison cardiaque », a-t-il déclaré.

« Lorsque vous êtes éveillé, surtout lorsque vous êtes anxieux, des hormones de stress sont libérées, ce qui augmente la pression artérielle et le stress global sur le cœur. » Le Dr Siegel a ajouté: « Le sommeil est une période de rajeunissement pour le cœur et le cerveau. »

Le Professeur de médecine cardiovasculaire le Dr Valentin Fuster à l’École de médecine Icahn du Mount Sinai Health System à New York, a déclaré : « Il s’agit d’une étude très informative qui montre une association entre une durée de sommeil inadaptée (définie ici comme moins de 7 heures ou plus de 9 heures) et une moins bonne santé cardiovasculaire. » Et de poursuivre, : « Les personnes qui dormaient moins que la quantité recommandée présentaient également des taux plus élevés d’obésité, de diabète et d’hypertension artérielle, qui sont également des facteurs de risque bien établis de maladie cardiaque. »

Ne faisant pas partie de l’étude, Le Dr Bhatt, auteur principal de la déclaration scientifique de l’American Heart Association sur le sommeil et le risque cardiométabolique a déclaré: « Un sommeil insuffisant n’obtient pas l’attention qu’il mérite en tant que facteur de risque cardiovasculaire. » Il a ajouté qu’il espérait que « des études comme celle-ci changeront les attitudes de la société sur l’importance d’une bonne nuit de sommeil ».

SOURCE : Fox News
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

10 minutes ou moins pour être heureux

Prochain article

Pensées négatives, vieillissement cérébral et neurodégénérescence

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.