Crédit photo : Pexels/Sam Lin / Chez les personnes âgées, les connexions neuronales sont « excessivement modifiées » par des émotions négatives.
/

Gestion des émotions et protection du cerveau

Le contrôle émotionnel pourrait jouer un rôle crucial dans le maintien de la santé cérébrale

655 vues
Publié dans mbghealth par Sarah Regan

Une récente étude, publiée dans la revue Nature, met en évidence des conséquences encore plus préjudiciables pour notre santé dues aux émotions négatives que ce que l’on imaginait auparavant. Bien que le fait que les émotions négatives ne soient pas agréables ne soit un secret pour personne, il est maintenant primordial de comprendre comment mieux gérer ces émotions. Voici quelques conseils qui pourraient vous aider à appréhender et maîtriser vos émotions de manière plus efficace.

Crédit photo : Shutterstock
Apprendre à gérer ses émotions s’avère de plus en plus important de nos jours

Étudier la relation entre les émotions et les maladies neurodégénératives

Des scientifiques suisses ont réalisé une étude visant à comprendre les mécanismes neuronaux impliqués dans la souffrance psychologique. Ils ont observé l’activité cérébrale de participants jeunes et âgés qui ont été exposés à la détresse émotionnelle d’autres individus.

Les résultats obtenus ont révélé que les émotions négatives ont un impact significatif sur les connexions neuronales des personnes âgées, notamment dans les zones du cerveau liées à l’émotion et à la mémoire personnelle, provoquant des modifications importantes.

Crédit photo : Unsplash/Milad Fakurian
Gérer les émotions négatives pourrait avoir des avantages protecteurs pour le cerveau

D’après les chercheurs, adopter de meilleures stratégies pour gérer ces émotions, comme la pratique de la méditation, pourrait jouer un rôle préventif contre les maladies neurodégénératives et dégénératives. Les auteurs de l’étude suggèrent que ces résultats mettent en évidence l’idée que la méditation et d’autres techniques de gestion émotionnelle pourraient être bénéfiques pour limiter les effets de la neurodégénérescence.

Une meilleure gestion de ces émotions, par la méditation par exemple, pourrait aider à limiter la neurodégénérescence

Quelles étapes devrions-nous entreprendre concernant ce domaine ?

Bien que le monde soit rempli de facteurs de stress et de souffrance, il existe des méthodes pour gérer leur impact sur le cerveau. Les chercheurs recommandent la méditation comme moyen de soulager le stress, d’améliorer la concentration et de favoriser la pleine conscience. Intégrer des moments de pleine conscience tout au long de la journée peut aider à identifier et à surmonter les émotions.

Crédit photo : mbghealth
Nous pouvons contrôler la façon dont nous gérons les émotions qui surgissent

La collaboration avec un professionnel de la santé mentale peut également s’avérer bénéfique, tout comme l’incorporation de plantes ciblées dans notre routine, telles que le CBD, la lavande et l’ashwagandha, qui ont fait l’objet de recherches et aident à promouvoir la tranquillité et un équilibre mental.

En résumé

Il est essentiel de nos jours d’apprendre à gérer nos émotions pour préserver notre bien-être physique et mental. Bien que nous ne puissions pas empêcher les événements négatifs de se produire, nous avons le pouvoir de contrôler notre réaction et de maîtriser les sentiments qui en découlent.

SOURCE : mbghealth
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

IA : percer les secrets du vieillissement

Prochain article

Nouvel outil d’ARN pour les circuits cérébraux

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.