Crédit photo : Unsplash/Raagesh C / Pour déterminer si les modèles d’apprentissage automatique appliqués...
/

Des dispositifs portables pour mesurer votre bien-être !

La collecte de données facilitée par l'IA via des appareils portables peut permettre de mesurer le bien-être

232 vues
Publié dans Medical Xpress

Les chercheurs de l’Icahn School of Medicine à Mount Sinai à New York ont découvert que les modèles d’apprentissage automatique, une branche de l’intelligence artificielle (IA), peuvent être appliqués aux données collectées passivement par des dispositifs portables pour déterminer le niveau de bien-être et de résilience d’un patient.

Crédit photo : Shutterstock
L’IA permettra d’analyser les données collectées par ces dispositifs et applications afin de repérer les motifs associés à une maladie spécifique

Une surveillance à distance

Selon une étude publiée dans JAMIA Open du 2 mai, les dispositifs portables tels que l’Apple Watch pourraient être utilisés pour surveiller les états psychologiques à distance, sans avoir besoin de compléter des questionnaires de santé mentale. Cette approche peut aider à évaluer le bien-être de manière plus pratique et moins intrusive.

Le document intitulé « Une approche d’apprentissage automatique pour déterminer la résilience en utilisant des données de dispositifs portables : analyse d’une cohorte observationnelle » suggère que la résilience, qui permet de surmonter les difficultés, peut aider à réduire le stress, améliorer la gestion des maladies chroniques et diminuer la morbidité. Les modèles d’apprentissage automatique peuvent être utilisés pour analyser les données collectées par les dispositifs portables et aider à identifier les facteurs de résilience chez les patients.

Crédit photo : Unsplash/Ryan Stone
Les dispositifs portables permettent de collecter en continu des informations sur l’état physique des individus

Le Dr Robert P. Hirten, directeur clinique de l’Hasso Plattner Institute for Digital Health à Mount Sinai et premier auteur de l’étude, a souligné que « les dispositifs portables permettent de collecter en continu des informations sur l’état physique des individus. » Selon lui, « les résultats de leur recherche démontrent la faisabilité d’évaluer certaines caractéristiques psychologiques à partir de ces données passivement collectées. Il s’agit en particulier de la résilience, une qualité importante pour la santé mentale. Cette étude est la première à évaluer la capacité des dispositifs tels que l’Apple Watch à mesurer la résilience. »

Les troubles de santé mentale sont fréquents, touchant environ un quart de la population à un moment donné et représentant une part importante de la morbidité mondiale, soit 13%. Les chercheurs soulignent que malgré cette prévalence élevée, les ressources pour évaluer ces troubles restent limitées.

Les technologies numériques offrent une opportunité pour améliorer l’accès aux services de santé mentale pour tous

Zahi Fayad, Ph.D., directeur de l’Institut de génie biomédical et d’imagerie de l’Icahn Mount Sinai et auteur principal de l’étude

Selon Zahi Fayad, Ph.D., directeur de l’Institut de génie biomédical et d’imagerie de l’Icahn Mount Sinai et auteur principal de l’étude, « l’accès aux services de santé mentale varie considérablement en fonction de la géographie et du statut socio-économique. De plus, les évaluations en personne ou les questionnaires validés constituent des obstacles supplémentaires. Il est donc crucial de mieux comprendre qui est susceptible de souffrir de problèmes psychologiques et de trouver des moyens plus efficaces de mesurer l’impact des interventions psychologiques. Les technologies numériques offrent une opportunité pour améliorer l’accès aux services de santé mentale pour tous. »

Crédit photo : Unsplash/Luke Chesser
Les dispositifs portables pourraient être utilisés pour surveiller les états psychologiques à distance

L’équipe de recherche de l’Icahn Mount Sinai a voulu savoir si les modèles d’apprentissage automatique pouvaient être utilisés pour évaluer le niveau de résilience et le bien-être psychologique des individus en se basant sur les données collectées par des dispositifs portables. Pour cela, les chercheurs ont analysé les données de l’étude Warrior Watch, qui comprenait 329 travailleurs de la santé inscrits dans sept hôpitaux de New York.

Une évaluation de la santé

Pendant toute la durée de l’étude, les participants ont porté une Apple Watch série 4 ou 5 qui a mesuré leur fréquence cardiaque au repos et leur variabilité de fréquence cardiaque. Au début de l’étude, des enquêtes ont été collectées pour mesurer leur résilience, leur optimisme et leur soutien émotionnel. Les métriques collectées se sont avérées prédictives pour identifier les états de résilience ou de bien-être. Même si l’étude Warrior Watch ne visait pas spécifiquement à évaluer ces caractéristiques psychologiques, les résultats de cette recherche appuient l’utilisation des données collectées passivement par des dispositifs portables pour évaluer la santé mentale des individus.

Micol Zweig, MPH, co-auteur de l’étude et directeur adjoint de la recherche clinique à l’Hasso Plattner Institute for Digital Health de Mount Sinai, a exprimé l’espoir que « cette approche permettra d’offrir une évaluation et des soins psychologiques à une plus grande population qui n’y a actuellement pas accès. Les chercheurs prévoient également d’évaluer cette technique auprès d’autres populations de patients pour améliorer l’algorithme et son applicabilité. »

Pour atteindre cet objectif, l’équipe de recherche compte utiliser des données collectées par des dispositifs portables pour observer différentes maladies physiques et psychologiques. Les chercheurs estiment que l’utilisation d’outils d’analyse sophistiqués, tels que l’intelligence artificielle, permettra d’analyser les données collectées par ces dispositifs et applications afin de repérer les motifs associés à une maladie mentale ou physique spécifique.

SOURCE : Medical Xpress
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

Les centenaires possèdent des microbiomes exceptionnellement riches

Prochain article

Cancer du pancréas et nanomédecine

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.