Crédit photo : Longevity.Technology / Elizabeth Yurth, MD, fondatrice du Boulder Longevity Institute.
/

Interrompre le processus de vieillissement

Le Dr Elizabeth Yurth explique pourquoi nous ne devrions plus accepter le vieillissement articulaire.

670 vues
Publié dans Longevity.Technology par Eleanor Garth

L’Institut de Longévité de Boulder offre aux patients la possibilité d’avoir le contrôle de leur santé et de bénéficier des avancées de la médecine dès aujourd’hui. Avec de plus en plus de personnes s’impliquant activement dans leur santé et leur longévité, nous étions très enthousiastes à l’idée de parler avec la fondatrice de l’Institut, Elizabeth Yurth, MD, sur son approche innovante en matière de longévité.  

Crédit photo : Pexels/Ketut Subiyanto
Les articulations ne sont pas faites pour s’user, peu importe le stress que nous leur imposons.

En tant que médecin certifié en médecine physique et de réadaptation ainsi que dans la médecine de l’anti-âge et la médecine régénérative, le Dr Elizabeth Yurth a accumulé plus de 30 ans d’expérience clinique et continue de rester à l’avant-garde des domaines de l’orthopédie, de la médecine cellulaire, de la médecine régénérative et du vieillissement futur.

Le Dr Yurth est un membre actif du conseil consultatif de SpermidineLIFE et contribue à sensibiliser le public aux bénéfices de la spermidine, notamment en ce qui concerne le rôle qu’elle joue dans l’autophagie et diverses voies cellulaires.

Crédit photo : Unsplash/Christine Sandu
La spermidine est essentielle au fonctionnement cellulaire.

Résoudre bien plus que le problème

Un milieu axé sur la santé de l’orthopédie est tout à fait unique, car la plupart des orthopédistes sont enclins à juste résoudre le problème à portée de main. Il y a environ 17 ans, je me suis rendu compte que la plupart des orthopédistes s’occupaient uniquement des symptômes à court terme des patients, sans les aider à se rétablir totalement et à prévenir une aggravation avec l’âge. Je me suis dit « il doit y avoir une meilleure manière ».

Cette prise de conscience m’a amené à rechercher une meilleure façon de traiter les patients, et à explorer la médecine régénérative, comment les hormones, les nutriments, les suppléments et les peptides peuvent nous aider à guérir et à nous améliorer, plutôt que de les traiter pendant quelques semaines seulement. Un environnement axé sur la santé est donc assez unique et mérite d’être encouragé.

À mesure que nous vieillissons, notre nombre de lymphocytes devient de plus en plus bas, mais cela ne doit pas se produire.

À présent, je travaille avec des sportifs divers et variés pour leur permettre de se remettre de leurs blessures, mais aujourd’hui nous nous efforçons de prévenir la disparition des maladies et des problèmes de santé articulaires qui touchent la population en général.

Dr Elizabeth Yurth : les raisons pour lesquelles nous ne devrions plus accepter que le vieillissement articulaire soit inévitable.

Les articulations s’usent…

L’orthopédie est considérée différemment, nous pensons que le cerveau ne devrait pas nous lâcher, le cœur non plus… Nous croyons fermement que le cerveau et le cœur ne devraient pas s’épuiser trop vite. De la même façon, les articulations ne devraient pas «simplement s’user» plus que ces organes vitaux. En réalité, les articulations ne sont pas censées s’user, peu importe la pression que nous leur imposons. La maladie inflammatoire qui les affecte est le résultat d’un processus naturel et ses conséquences devraient être comprises pour améliorer la longévité humaine. Ainsi, comprendre la santé articulaire, la douleur articulaire et la perte de fonction des articulations font partie intégrante du même processus de vieillissement qui implique le cerveau, le cœur, le foie, le métabolisme, etc. C’est pourquoi il est important de transmettre ce message.

L’intervention spermidine

La compréhension des voies cellulaires implique de saisir comment nos cellules et nos mitochondries fonctionnent, ce qui a une influence considérable sur tous les aspects de notre organisme : le système cardiaque, le système nerveux et le foie. Intervenir sur certaines voies avec une substance appelée spermidine, qui était difficile à trouver aux États-Unis à l’époque où j’ai entamé mes recherches, peut avoir des conséquences déterminantes.

Notre groupe de médecins en médecine cellulaire a découvert à quel point la spermidine est indispensable à un bon fonctionnement des cellules. Il ne s’agit pas seulement d’un supplément : la spermidine participe à une voie critique et, si vous en consommez suffisamment, vos cellules fonctionneront plus efficacement. Des études récentes ont montré que la spermidine peut restaurer la fonction des lymphocytes T. Avec le vieillissement, le nombre de ces lymphocytes diminue, mais ce processus peut être maitrisé. Si nous pouvons restaurer la fonction des lymphocytes, les maintenir en bonne santé, nous pourrons non seulement prévenir le cancer, mais aussi prévenir d’autres maladies à médiation immunitaire telles que les maladies cérébrales, cardiaques et rhumatismales.

En régulant l’autophagie pour réduire les lésions et en renforçant le système immunitaire pour que les cellules fonctionnent correctement (en étant vigilant contre les cellules cancéreuses et autres dommages et en éliminant les protéines inflammatoires), nous pourrions prévenir l’arthrite et, par conséquent, d’autres maladies. Ainsi, l’importance des lymphocytes T et de la spermidine est fondamentale.

SOURCE : Longevity.Technology
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

Alzheimer, une maladie auto-immune ?

Prochain article

Méditer pour vieillir plus jeune !

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.