Crédit photo : Shutterstock
/

La lutte contre le vieillissement

Vieillir est un fait, mais il n’a pas besoin d’être Le fait qui gère nos vies

311 vues
Publié dans Psychology Today par Patricia Prijatel

Angela Alvarez a remporté un Latin Grammy pour la meilleure nouvelle artiste à l’âge de 95 ans. Elle a eu son premier concert à 91 ans, qui a été relaté dans un documentaire, « Miss Angela », qui montre son émigration de Cuba, sa séparation de plusieurs années de ses enfants et de son mari, et son amour de son pays natal, de sa famille et de la musique.

Crédit photo : Pexels/cottonbro studio
Parlez davantage de ce que vous avez fait, de la façon dont c’était agréable, et vous illuminerez votre propre perspective et celle de ceux qui vous entourent.

Quand elle était adolescente, elle a dit à son père qu’elle voulait composer et jouer de la musique. Non, a-t-il dit, « les filles ne font pas ça ». Elle a donc gardé son talent uniquement au sein de la famille. Elle écrit sur sa vie, tombe amoureuse de son mari, quitte Cuba, le mariage de sa fille, le jardinage et la vie quotidienne…

Elle ne se produit que lors de réceptions familiales, chantant et s’accompagnant à la guitare. Elle n’a jamais abandonné et, au cours de sa dixième décennie, son petit-fils, lui-même compositeur, l’a aidée à collecter, enregistrer et interpréter la musique qu’elle conservait dans des dossiers pendant toutes ces années.

Crédit photo : Unsplash/Tiago Muraro
L’attitude compte, les personnes ayant des images positives du vieillissement vivent 7,5 ans de plus que leurs amis du même âge.

La leçon que cela offre sur le vieillissement peut sembler simple, mais le vieillissement est beaucoup plus complexe que cela. Pour commencer, la plupart d’entre nous ne sont pas Angela Alvarez. Le talent, l’énergie et la passion de cette femme sont inspirants, littéralement pleins d’esprit. Mais cela montre aussi que des opportunités peuvent se cacher dans votre avenir, peu importe l’âge.

Bannissons la pensée : « je suis vieux »

C’est une leçon importante pour ceux d’entre nous que certains pourraient considérer comme des personnes âgées. Fondamentalement, arrêtez de vous considérer comme une personne âgée. Si vous avez ne serait-ce qu’une petite partie de l’esprit d’Alvarez, repensez tout le concept de l’âge.

Vieillir est un fait, mais il n’a pas besoin d’être « Le Fait » qui gère nos vies.

L’attitude compte. L’Ohio Longitudinal Study of Aging and Retirement a montré que les personnes ayant des images positives du vieillissement vivent 7,5 ans de plus que leurs amis du même âge. Et ils sont plus susceptibles d’être en meilleure santé mentale et physique, selon une étude publiée dans le European Journal of Aging.

Crédit photo : Pexels/Efrem Efre
Une personne de 80 ans peut marcher en toute sécurité sur des sentiers forestiers comme celui-ci, mais beaucoup pensent qu’ils ne peuvent ou ne devraient pas…

À l’inverse, les personnes âgées ayant des attitudes négatives à l’égard du vieillissement ont tendance à voir la solitude et la dépression comme quelque chose avec laquelle elles doivent simplement vivre. Pour cette raison, ils sont moins susceptibles d’essayer de s’engager socialement ou de demander de l’aide médicale. Ils vivent des vies plus restrictives parce que qu’ils pensent négativement.

Contrer la pensée négative

Les ressources personnelles ne sont pas innées, mais peuvent être apprises et mobilisées. Ainsi, le sentiment d’auto-efficacité ou la croyance d’une personne en ses capacités à mener à bien un aspect particulier de sa vie est liée à l’estime de soi et à différents indicateurs du bien vieillir. Un faible sentiment de contrôle sur les événements de la vie détermine plus de problèmes de santé chroniques, plus de perte d’autonomie et une mauvaise santé autodéclarée. Vieillir peut apparaître comme une malédiction contre laquelle il faut se défendre et qui relève du contrôle de chacun. Notre vieillissement et la lutte à son encontre sont de notre responsabilité. Ne pas s’abandonner à l’emprise du temps relève quasiment du devoir moral. Le bien vieillir repose sur la qualité de l’adaptation de la personne à son environnement dans ses différentes dimensions. Celles-ci sont au moins au nombre de quatre : somatique, sociale, cognitive et physico-chimique . Chercher à bien vieillir revient à s’interroger sur nos capacités de maîtriser ces différents aspects et garantir notre autonomie par rapport à eux.

Vieillir est un fait, mais il n’a pas besoin d’être Le Fait qui gère nos vies. Les gens doivent cesser de se dire « vieux ».

SOURCE : Psychology Today
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

«Apprendre à respirer pour les nuls»

Prochain article

La méditation peut-elle nous aider à vivre plus longtemps ?

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.