/
441 vues
2 minutes de lecture

La maladie d’Alzheimer, le resvératrol et le thé

Qu'est-ce qui pourrait aider à minimiser votre risque de maladie d’Alzheimer ?

Crédit photo : Eat This, Not That! Des preuves prometteuses qui pointent vers le thé et le resvératrol.
Publié dans Eat This, Not That! par Desirée O

Bien que la relation entre la maladie d’Alzheimer (MA) et les problèmes cognitifs ainsi que la détérioration de la mémoire soit généralement connue, il est moins répandu de savoir que cette maladie implique la formation de plaques sur le cerveau, pouvant être liées au virus de l’herpès simplex (HSV-1). Des chercheurs de l’Université Tufts ont donc entrepris des recherches pour aborder ce problème spécifique et leurs résultats pointent vers des pistes prometteuses, notamment le thé et le resvératrol.

Crédit photo : Eat This, Not That!
Le thé vert contient des catéchines qui empêchent la formation de plaques

Une étude publiée dans la revue Free Radical Biology and Medicine a permis aux chercheurs de construire des modèles de tissus représentant un cerveau affecté par la MA causée par le HSV-1. Ils ont ensuite évalué l’efficacité de divers composés pharmaceutiques d’origine végétale pour protéger le tissu cérébral.

Crédit photo : Pexels/Dziana Hasanbekava
Le resvératrol est un antioxydant que l’on trouve dans les raisins rouges, le chocolat et le vin rouge

Des propriétés puissantes

Selon le Dr Dana Cairns, chercheur principal de l’étude et associé de recherche, les résultats mettent en évidence les « propriétés anti-plaques puissantes, les avantages neuroprotecteurs fonctionnels et la faible neurotoxicité » du resvératrol et des catéchines présentes dans le thé vert. Cette découverte est rapportée dans les actualités médicales d’aujourd’hui.

Les composants de l’alimentation peuvent aider à lutter contre la maladie d’Alzheimer

Selon les observations du Dr. Cairns, « nous sommes enthousiasmés par la découverte de certains composés et suppléments qui ont démontré une certaine efficacité. Cela suggère que les patients ou toute personne souhaitant réduire leur risque de maladie d’Alzheimer à l’avenir pourraient facilement les incorporer dans leur quotidien ».

Crédit photo : Pexels/Nikolay OSMACHKO
 Les catéchines du thé vert sont composées dans les feuilles de thé qui contiennent un effet antioxydant. Elles détiennent des propriétés anti-âge 

Lisa Young, titulaire d’un doctorat et experte en nutrition RD, auteure de « Finally Full, Finally Slim » et membre du comité d’experts médicaux chez ETNT, partage son point de vue sur les résultats. Selon elle, « ces résultats mettent en évidence le rôle des composants alimentaires dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer ». Elle explique que les plaques amyloïdes, qui sont des accumulations de protéines entre les neurones, ont un impact sur la fonction cognitive.

Elle souligne que le thé vert contient des catéchines qui peuvent empêcher la formation de ces plaques. Les catéchines présentes dans les feuilles de thé ont des propriétés antioxydantes et anti-âge bénéfiques. D’autre part, le resvératrol,  présent dans les raisins rouges, le chocolat et le vin rouge, agit également comme antioxydant et peut ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer, mais à une dose concentrée.

SOURCE: EatThis, NotThat!
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

Prolonger notre durée de vie avec la vitamine D

Prochain article

La lutte contre des maladies génétiques

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.