Crédit photo : SciTechDaily / Le vieillissement cardiovasculaire désigne la dégradation progressive du cœur et des vaisseaux sanguins qui se produit au fil du temps
/
276 vues
3 minutes de lecture

Au plus profond de notre coeur, il y a une belle lumière ! 

Selon une étude récente, la photothérapie pourrait constituer une méthode efficace pour freiner le vieillissement cardiovasculaire

Publié dans SciTechDaily

Le vieillissement cardiovasculaire désigne la dégradation progressive du cœur et des vaisseaux sanguins qui se produit au fil du temps. Cette détérioration peut engendrer différentes pathologies liées à l’âge, comme les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et l’hypertension artérielle, réduisant significativement la qualité de vie et augmentant le risque de décès. Bien que la photothérapie ait prouvé son efficacité dans le traitement de diverses maladies, peut-elle également retarder l’apparition de maladies liées à l’âge ?

Crédit photo : Pexels/Los Muertos Crew
La photothérapie PBM a permis de réduire l’épaisseur de la paroi cardiaque

Dans une étude récente publiée dans le journal Lasers in Surgery and Medicine, des souris ont été utilisées pour évaluer l’effet de la photothérapie sur le vieillissement, et les résultats suggèrent une réponse positive. Praveen Arany, expert en thérapie de photobiomodulation (PBM) de l’Université de Buffalo, a collaboré avec Edward G. Lakatta, MD de l’Institut national sur le vieillissement, une filiale des Instituts nationaux de la santé, en tant que co-chercheur principal dans cette étude.

Près d’un cinquième des Américains âgés de plus de 65 ans ont été diagnostiqués avec une maladie cardiaque, et cette dernière reste la principale cause de décès aux États-Unis. Selon le Dr Arany, professeur agrégé de biologie buccale à l’École de médecine dentaire de l’UB, l’objectif était de déterminer si une intervention à l’âge moyen pourrait aider les individus à éviter une détérioration cardiaque liée à l’âge.

Crédit photo : Pexels/Puwadon Sang-ngern
Lorsque le muscle s’épaissit, il devient plus rigide, ce qui affecte négativement l’action de pompage du cœur

L’étude portait sur l’état et la fonction cardiaques chez des souris d’âge moyen, âgées de 14 mois. Les résultats ont montré une amélioration de la fonction cardiaque après exposition à la thérapie de PBM. De plus, la PBM a permis de réduire l’épaisseur de la paroi cardiaque. Selon Arany, « lorsque le muscle s’épaissit, il devient plus rigide, ce qui affecte négativement l’action de pompage du cœur« . En outre, la symétrie de la marche des souris, évaluée en observant leur performance sur un tapis roulant, s’est améliorée, suggérant une meilleure coordination neuromusculaire.

L’expérience a exposé des souris à une dose de lumière proche infrarouge en utilisant une source de lumière LED suspendue plutôt qu’une source de lumière focalisée. L’exposition ambiante à faible dose a eu lieu cinq jours par semaine pendant deux minutes chaque jour. Un groupe de souris génétiquement modifiées développe une maladie cardiaque grave, qui entraîne généralement la mort.

Une exposition à long terme à une faible dose de lumière infrarouge de manière non thermique, peut bénéficier à la santé cardiaque et à la longévité

Après un traitement avec PBM, la maladie cardiaque chez ces souris n’a pas progressé. Le taux de survie parmi le groupe le plus susceptible était de 100 %, comparé au taux de survie habituel de 43 %. Les résultats étaient significatifs même si l’étude de huit mois a été interrompue pendant trois mois en raison de COVID-19.

Crédit photo : Pexels/Los Muertos Crew
Les résultats ont montré une amélioration de la fonction cardiaque après exposition à la photothérapie

Pourquoi la photothérapie ?

Arany a entamé sa carrière professionnelle en tant que dentiste. « Après une extraction dentaire, il faut attendre que la plaie guérisse avant de pouvoir poursuivre le traitement« , a-t-il expliqué. « Je me suis intéressé à la façon d’améliorer et d’accélérer la guérison. » Il a rapidement découvert que l’exposition de la plaie à la lumière favorisait la guérison, ce qui a éveillé son intérêt pour la thérapie par la lumière.

Comment fonctionne la PBM ? L’étude a montré que la production d’une substance appelée facteur de croissance transformant bêta (TGF-β1) était corrélée à l’exposition à la PBM, suggérant que la PBM déclenche l’activation de TGF-β1. Cette substance joue un rôle important dans la santé et les maladies humaines, en particulier dans les maladies liées à l’âge. Arany a déclaré que TGF-β1 régule l’activité des cellules souches, l’inflammation et la fonction du système immunitaire, ce qui pourrait expliquer en partie pourquoi la thérapie par la lumière fonctionne.

Étapes suivantes

La thérapie par la lumière n’est efficace que si elle est administrée avec des paramètres appropriés. Pour être efficace et sûre, il est important d’utiliser une longueur d’onde lumineuse spécifique (couleur), une intensité (dose) et une durée d’exposition. Certains types de lumière, tels que la lumière ultraviolette et la lumière produite par des lasers, peuvent être nocifs. D’autres lumières, bien qu’inoffensives, peuvent ne pas être efficaces. Cette étude montre qu’une exposition à long terme à une faible dose de lumière infrarouge de manière non thermique, soigneusement ajustée, peut bénéficier à la santé cardiaque et à la longévité. La prochaine étape, a déclaré le Dr Arany, est de mener des essais cliniques humains contrôlés.

SOURCE : SciTechDaily
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

Vivons 7,5 ans de plus en ayant une attitude positive

Prochain article

30 minutes d’exercice améliorent le microbiome intestinal

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.