Crédit photo : Pexels/Vlada Karpovich / Les cardiopathies ischémiques sont en grande partie évitables par des comportements sains et tout le monde devrait prendre l’initiative d’améliorer son mode de vie.
/

La plupart des décès par maladie cardiaque peuvent être évités

Plus des deux tiers des décès par maladie cardiaque pourraient être évités à l’échelle mondiale si tout le monde apporte un changement beaucoup plus sain dans son alimentation.

350 vues
Publié dans World Health.Net

Une étude publiée dans les revues de la Société européenne de cardiologie et de l’European Heart Journal, indique que plus des deux tiers des décès par maladie cardiaque pourraient être évités si tout le monde apporte un changement drastique dans son alimentation. Ces résultats ont été publiés à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation pour souligner l’importance d’une alimentation saine.

Crédit photo : Pexels/Julian Freudenhammer
Plus de six millions de décès pourraient être évités en réduisant la consommation, entre autres, de boissons sucrées.

« Notre analyse montre que les régimes alimentaires malsains, l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie sont les trois principaux contributeurs aux décès dus aux crises cardiaques et à l’angine de poitrine, communément appelés cardiopathies ischémiques », déclare l’auteur de l’étude, le Dr Xinyao Liu de la Central South University, Changsha, en Chine, ajoutant que cela est cohérent aussi bien dans les pays développés et que ceux en voie de développement.

Plus de six millions de décès pourraient être évités en réduisant la consommation d’aliments transformés, de boissons sucrées, de gras trans et saturés, de sel et de sucre ajoutés, tout en augmentant la consommation de poisson, de fruits, de légumes, de noix et de grains entiers. Idéalement, nous devrions manger 200 à 300 mg d’acides gras oméga-3 provenant des fruits de mer chaque jour. Nous devrions consommer 200 à 300 grammes de fruits, 290 à 430 grammes de légumes, 16 à 25 grammes de noix et 100 à 150 grammes de grains entiers au quotidien », ajoute-t-elle.

Crédit photo : Pexels/Kelly
L’usage du tabac se classe au 4e rang des facteurs de décès par cardiopathies ischémiques chez les hommes.

Les facteurs de risque de décès

L’équipe de chercheurs a analysé les données de l’étude 2017 sur la charge mondiale de morbidité menée entre 1990 et 2017 dans 195 pays pour révéler qu’il y avait 126,5 millions de personnes vivant avec une cardiopathie ischémique ainsi que 10,6 millions de nouveaux diagnostics avec la maladie causant 8,9 millions de décès en 2017, ce qui représente 16% de tous les décès contre 12,6% en 1990.

Au cours de cette période, le taux de prévalence normalisé selon l’âge pour 100 000 personnes a diminué de 11,8%, le taux d’incidence a diminué de 27,4% et les taux de mortalité ont diminué de 30%, mais les chiffres absolus doublent également selon les chercheurs. Le Dr Liu a déclaré: « Bien que des progrès aient été réalisés dans la prévention des maladies cardiaques et l’amélioration de la survie, en particulier dans les pays développés, le nombre de personnes touchées continue d’augmenter en raison de la croissance démographique et du vieillissement. »

Les cardiopathies ischémiques sont évitables par un mode de vie plus sain.

L’équipe de chercheurs a également calculé l’impact de 11 facteurs de risque des décès dus à une cardiopathie ischémique, en estimant spécifiquement la proportion de décès qui pourraient être évités en éliminant ce facteur de risque. Ces facteurs de risque sont les suivants : tabagisme, consommation d’alcool, altération de la fonction rénale, IMC élevé, faible activité physique, exposition au plomb, taux élevé de cholestérol LDL sérique, hypertension artérielle, glycémie élevée, pollution atmosphérique et régime alimentaire.

Crédit photo : Pexels/Adonyi Gabor
Nous devons manger 200 à 300 g de fruits, 290 à 430 g de légumes, 16 à 25 g de noix et 100 à 150 g de grains entiers au quotidien.

Selon les chercheurs, en supposant que tous les autres facteurs de risque restent inchangés, un taux impressionnant de 69,2% des décès mondiaux dus aux cardiopathies ischémiques pourraient être évités si les gens adoptent des régimes alimentaires plus sains.

54,4% si la pression artérielle systolique est maintenue à 110-115 mmHg

41,9% si le LDL sérique est maintenu à 0,7-1,3 mmol / L

25,5% si la glycémie plasmatique à jeun est maintenue à 4,8-5,4 mmol / L

20,65% si le tabagisme et la fumée passive sont éradiqués.

L’usage du tabac se classe au 4e rang des facteurs contribuant le plus à ces décès chez les hommes, mais le tabagisme n’est classé au 7e rang que chez les femmes. Au cours de cette période, la prévalence mondiale du tabagisme a diminué de 28,4 % chez les hommes et de 34,4 % chez les femmes. Avoir un IMC élevé est classé comme le 5ème plus grand facteur de décès par cardiopathie ischémique chez les femmes et le 6ème chez les hommes, et 18,3% de ces décès pourraient être évités si l’IMC est maintenu à 20-25 kg / m2. Pour les deux sexes, les contributions en pourcentage de l’exposition au plomb et de la pollution atmosphérique aux décès par maladie cardiaque normalisés selon l’âge ont augmenté à mesure que le pays de résidence était de moins en moins développé.

« Les cardiopathies ischémiques sont en grande partie évitables par des comportements sains et tout le monde devrait prendre l’initiative d’améliorer son mode de vie. Des stratégies géographiquement adaptées sont nécessaires, par exemple, les programmes visant à réduire la consommation de sel peuvent avoir le plus grand avantage dans les régions où la consommation est élevée (par exemple, la Chine ou l’Asie centrale) », a déclaré le Dr Liu.

Cette étude s’ajoute à un grand nombre de recherches suggérant que de simples changements de mode de vie peuvent aider à prévenir les décès, en particulier en développant des habitudes alimentaires plus saines

SOURCE : World Health.Net
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

Vitamine K1 : moins de risque de fractures

Prochain article

Hormèse, la clé de la santé et de la longévité

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.