Crédit photo : Pexels/SHVETS production
/

Le sommeil est important pour la santé cardiaque

Incluez une bonne nuit de sommeil dans votre liste de tâches si vous souhaitez maintenir la santé de votre cœur

319 vues
Publié dans WTOPnews

Les maladies cardiaques sont la première cause de mortalité aux États-Unis, avec une personne décédant toutes les 34 secondes d’une maladie cardiovasculaire, selon les Centers for Disease Control and Prevention.

Crédit photo : Pexels/SHVETS production
Des recherches ont montré des liens entre le sommeil court et les maladies chroniques qui pourraient également nuire à la santé cardiaque.

La durée du sommeil a été ajoutée à la liste de contrôle de la santé cardiovasculaire par l’American Heart Association, qui a renommé ses directives scientifiques en « Life’s Essential 8 ». Ces recommandations ont été élaborées pour aider tous les Américains à améliorer leur santé cardiaque. Pour améliorer la santé cardiovasculaire, huit recommandations sont préconisées, à savoir : arrêter de fumer, adopter une alimentation saine, rester physiquement actif, maintenir un poids santé, gérer la tension artérielle, contrôler le taux de cholestérol, surveiller la glycémie et avoir un sommeil de qualité.

Des scientifiques de l’Université Columbia ont mené une étude à la Mailman School of Public Health pour déterminer les meilleures directives de santé cardiovasculaire pour prédire le risque de maladies cardiaques chez les individus. Les résultats ont démontré que l’inclusion du sommeil dans ces recommandations était un facteur efficace.

Crédit photo : Pexels/SHVETS production
Un sommeil de mauvaise qualité est également lié à un engagement plus faible dans l’activité physique.

L’étude Multi-Ethnic Study of Atherosclerosis (MESA) a permis à des scientifiques de la Mailman School of Public Health de l’Université Columbia d’examiner les données de sommeil de 2 000 adultes d’âge moyen et plus dans le but de déterminer les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires.

Les participants à l’étude MESA ont été soumis à des recherches détaillées sur leur sommeil, notamment en remplissant des enquêtes sur le sommeil, en portant un appareil de mesure du sommeil pendant sept jours et en participant à une expérience de nuit pour que les scientifiques puissent observer leur sommeil de manière précise.

Un mauvais sommeil peut augmenter les niveaux de stress et les risques de dépression, qui affectent la santé cardiaque

L’étude indique que les habitudes de sommeil défavorables sont courantes chez les Américains, y compris les participants à l’étude. Environ 63% d’entre eux dormaient moins de sept heures par nuit, tandis que 30% ne dormaient que six heures ou moins. Le CDC recommande une durée de sommeil idéale de sept à neuf heures par nuit pour les adultes.

Crédit photo : Pexels/Acharaporn Kamornboonyarush
La durée optimale du sommeil pour un adulte se situe entre sept et neuf heures par nuit.

L’étude a révélé que les personnes qui dormaient moins de sept heures par nuit présentaient un risque accru de « faible efficacité du sommeil », de perturbations du rythme circadien, de somnolence diurne excessive et d’apnée du sommeil. Environ la moitié des participants à l’étude souffraient d’apnée du sommeil modérée à sévère, tandis que plus d’un tiers signalaient des symptômes d’insomnie et 14% une somnolence diurne excessive.

Les participants qui dormaient moins de sept heures par nuit présentaient une prévalence plus élevée de facteurs de risque de maladies cardiaques tels que l’obésité, le diabète de type 2 et l’hypertension artérielle. D’autres études ont également établi un lien entre le sommeil insuffisant et les maladies chroniques qui peuvent également affecter la santé cardiaque.

L’auteur de l’étude, Nour Makarem, professeur adjoint d’épidémiologie à la Mailman School of Public Health, a souligné que « la mauvaise qualité de sommeil était également liée à d’autres comportements de santé pouvant contribuer à des problèmes cardiaques. »

Selon Makarem, il existe de plus en plus de preuves indiquant que les personnes qui manquent de sommeil ont souvent une alimentation de mauvaise qualité. Cela peut être dû en partie au fait que le sommeil est un processus réparateur qui produit et régule des hormones qui influent sur la sensation de satiété ou de faim. Lorsque ces hormones sont perturbées, les individus peuvent finir par manger plus et chercher des aliments riches en calories pour obtenir une énergie rapide.

Makarem a également souligné que le manque de sommeil était lié à un niveau d’activité physique plus faible chez les individus.

Elle a ajouté : « Une mauvaise alimentation et un manque d’exercice physique sont également des facteurs de risque importants de maladies cardiovasculaires. Ainsi, le sommeil est associé à de nombreux facteurs de risque de maladies cardiaques, y compris les facteurs de risque psychologiques. »

Le manque de sommeil peut augmenter les niveaux de stress et le risque de dépression, qui ont également un impact sur la santé cardiaque. Makarem a souligné que « le sommeil était lié à des facteurs de risque cliniques et psychologiques ainsi qu’à des facteurs liés au mode de vie pour les maladies cardiaques. Par conséquent, il n’est pas surprenant qu’un mauvais sommeil augmente le risque futur de maladie cardiaque. »

Sharon Cobb, directrice des programmes de soins infirmiers préautorisés et professeure agrégée à la Mervyn M. Dymally School of Nursing de Los Angeles, a souligné l’importance de prendre en compte le sommeil lors de l’évaluation globale de la santé d’une personne. Elle a déclaré que, « bien que les professionnels de la santé prennent la tension artérielle, demandent des informations sur l’alimentation et l’exercice, peu d’entre eux posent la question suivante : « Comment dormez-vous la nuit ? »

SOURCE: WTOPnews
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

Maladie de Parkinson : causes, symptômes et traitements

Prochain article

Maladie d’Alzheimer : Le médicament d’AmyriAD prêt pour la phase 3

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.