Crédit photo : Pexels/Ketut Subiyanto / La méthode la plus efficace pour lutter contre l'anxiété est de travailler régulièrement sur sa résilience et sa force mentale
/

Les 6 exercices pour être plus fort !

Une méthode efficace pour lutter contre l'anxiété

265 vues
Publié dans Cnbc Make it par Wendy Suzuki

Lors de mes recherches sur l’anxiété en tant que neuroscientifique dans mon laboratoire, je n’ai jamais considéré que je faisais partie des personnes anxieuses. Cependant, j’ai commencé à remarquer les termes employés par mes sujets, mes collègues, mes amis et moi-même pour décrire nos émotions : « inquiet », « stressé », « distrait », « sur les nerfs », « nerveux », « prêt à abandonner ».

Crédit photo : Cnbc Make it
La nature a des effets positifs sur notre santé mentale

Au fil du temps, j’ai compris que la méthode la plus efficace pour lutter contre l’anxiété est de travailler régulièrement sur sa résilience et sa force mentale. Ce processus vous apprendra à apprécier, voire à accueillir, les erreurs qui vous permettront d’acquérir de nouvelles connaissances.

Je vous présente ici six exercices quotidiens que j’utilise pour développer ma résilience et ma force mentale :

1. Visualiser des résultats positifs

Prenez le temps, chaque jour, de réfléchir aux situations incertaines qui se présentent dans votre vie, qu’elles soient petites ou grandes. « Est-ce que je vais obtenir une bonne évaluation de ma performance ? Mon enfant s’adaptera-t-il bien dans sa nouvelle école ? Est-ce que je recevrai une réponse après mon entretien d’embauche ? »

Ensuite, imaginez pour chacune de ces situations le résultat le plus optimiste et le plus incroyable possible, pas seulement un résultat acceptable, mais le meilleur que vous puissiez imaginer. Le but n’est pas de vous préparer à une déception encore plus grande si les choses ne se passent pas comme prévu. Au contraire, cela devrait vous aider à vous entraîner à envisager un résultat positif et peut-être même à trouver des idées pour créer le résultat de vos rêves.

Crédit photo : Pexels/Uriel Mont
Nous avons le pouvoir de nous tourner vers ceux qui peuvent nous aider et prendre soin de nous

2. Transformer l’anxiété en progrès

Notre cerveau possède une capacité de plasticité qui nous permet d’être résilients dans les moments difficiles, d’apprendre à nous calmer, à réévaluer les situations, à reformuler nos pensées et à prendre des décisions plus judicieuses. Il est plus facile de tirer parti de cette capacité en gardant à l’esprit que l’anxiété ne doit pas nécessairement être considérée comme une émotion négative. Voici quelques éléments à prendre en compte :

– La colère peut bloquer votre attention et votre capacité à performer, ou bien elle peut vous donner de l’énergie et vous motiver ; aiguiser votre attention ; et vous rappeler ce qui est important.

– La peur peut déclencher des souvenirs d’échecs passés ; voler votre attention et votre concentration ; et compromettre votre performance, ou elle peut vous rendre plus prudent dans vos décisions ; approfondir votre réflexion ; et créer des opportunités pour changer de direction.

– La tristesse peut vous abattre et vous démotiver, ou elle peut vous aider à reprioriser et vous motiver à changer votre environnement, vos circonstances et votre comportement.

– L’inquiétude peut vous faire procrastiné et vous empêcher d’atteindre vos objectifs, ou elle peut vous aider à affiner vos plans ; à ajuster vos attentes ; et à devenir plus réaliste et orienté vers les objectifs.

– La frustration pourrait entraver votre progression et voler votre motivation, ou elle pourrait vous pousser à faire davantage et mieux.

Ces analogies peuvent sembler simples, mais elles mettent en évidence des choix puissants qui ont des résultats concrets

Crédit photo : Pexels/Armin Rimoldi
Cultiver des relations de soutien et d’encouragement afin de prévenir l’anxiété et de se sentir entouré

3. Essayer quelque chose de nouveau

Les jours actuels rendent plus facile que jamais la prise de nouveaux cours en ligne, l’adhésion à un club de sport local ou la participation à un événement virtuel. Il y a peu de temps, j’ai rejoint Venus Williams, championne de Wimbledon, lors d’une séance d’entraînement en direct sur Instagram, où elle utilisait des bouteilles de Prosecco comme haltères. C’était une première pour moi et l’expérience s’est révélée fantastique et mémorable.

Le but est que vous pouvez, gratuitement (ou pour une somme modique), pousser votre cerveau et votre corps à essayer quelque chose que vous n’auriez jamais envisagé auparavant. Cela n’a pas besoin d’être une séance d’entraînement et cela n’a pas besoin d’être difficile, cela peut être quelque chose juste au-dessus de votre niveau ou légèrement en dehors de votre zone de confort.

4. Communiquer

Il est important de pouvoir demander de l’aide, de rester en contact avec ses amis et sa famille, et de cultiver des relations de soutien et d’encouragement afin de prévenir l’anxiété et de se sentir entouré. Cela peut être difficile à réaliser, mais il est crucial de croire que l’on est entouré de personnes qui nous aiment et nous soutiennent lors de périodes de stress intense, car cela nous permet de faire preuve de résilience pour maintenir notre bien-être. Lorsque nous sommes en deuil ou que nous traversons une période difficile, il est normal de vouloir s’isoler. Cependant, il est important de se rappeler que nous avons le pouvoir de nous tourner vers ceux qui peuvent nous aider et prendre soin de nous.

5. Pratiquer l’auto-tweet positif

Chaque jour, Lin-Manuel Miranda publie des tweets positifs au début et à la fin de la journée. Dans son livre, il partage des petits messages joyeux, amusants et chantants. Si vous l’observez pendant ses interviews, vous verrez une personne intrinsèquement forte mentalement et optimiste. Comment peut-on devenir aussi résilient, productif et créatif ?

De toute évidence, une partie de la réponse consiste à créer des rappels positifs. Vous n’êtes pas obligé de les partager avec le public. L’idée est de vous encourager au début et à la fin de la journée. Cela peut être difficile pour ceux d’entre nous qui se critiquent automatiquement au moindre faux pas. Au lieu de cela, pensez à ce que votre plus grand supporter dans la vie, un partenaire, un frère, une sœur, un ami, un mentor ou un parent, vous dirait, puis tweetez ou dites-le vous-même.

6. Se plonger dans la nature

La recherche scientifique a prouvé à maintes reprises les effets positifs de la nature sur notre santé mentale. Par exemple, une étude de 2015 a démontré que cela pouvait considérablement améliorer votre bien-être émotionnel et votre résilience. Il n’est pas nécessaire de vivre près d’une forêt pour se plonger dans la nature. Un parc ou tout autre environnement calme et verdoyant où il y a peu de monde conviendra parfaitement.

Prenez le temps de respirer, de vous détendre et de vous immerger dans les sons, les odeurs et les paysages. Utilisez tous vos sens pour créer une conscience accrue du monde naturel. Cet exercice renforce votre résilience globale en agissant comme une sorte de restauration d’énergie et de rééquilibrage. Le Pr Wendy Suzuki, est une neuroscientifique et professeure de neurosciences et de psychologie au Center for Neural Science de l’Université de New York. Elle est également l’auteure de « Good Anxiety : Harnessing the Power of the Most Misunderstood Emotion »

SOURCE : Cnbc Make it
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

Une étude qui vaut son pesant de cacahuètes

Prochain article

Prenez le pouvoir, devenez anti-sédentaire !

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.