/
552 vues
6 minutes de lecture

Les avantages de la pensée positive

De quelle manière percevez-vous votre verre : à moitié vide ou à moitié plein ?

Crédit photo : Healthline/Le rire réduit le stress, l'anxiété et la dépression.
Publié dans Healthline

Une recherche menée sur une période allant de 2004 à 2012 auprès de 70 000 femmes a mis en lumière que celles ayant une attitude optimiste avaient un risque nettement inférieur de décès liés à plusieurs causes majeures, notamment :

  • Maladies cardiovasculaires
  • Cancers du sein, de l’ovaire, du poumon et colorectal
  • Maladies infectieuses
  • Maladies respiratoires
Crédit photo : Pexels/Antoni Shkraba production
La pratique de la gratitude réduit le stress, améliore l’estime de soi et favorise la résilience.

Parmi les bienfaits prouvés de la pensée optimiste, on peut citer :

  • L’amélioration de la qualité de vie
  • L’augmentation des niveaux d’énergie
  • La santé physique et psychologique
  • Rétablissement plus rapide après une maladie ou une blessure
  • Réduction de risque d’attraper un rhume
  • Moins de dépression
  • Meilleure gestion du stress et capacité d’adaptation face aux situations difficiles
  • Augmentation de l’espérance de vie

Bien que la pensée positive ne soit pas une solution magique qui fera disparaître tous vos problèmes, elle peut rendre ces derniers plus faciles à gérer en vous aidant à aborder les difficultés avec une attitude plus constructive et optimiste.

Crédit photo : Pexels/Rodnae Productions
Les femmes positives ont un risque significativement plus faible de mourir de plusieurs causes majeures de décès.

Stratégies pour développer une attitude positive

Il existe différentes techniques pour cultiver la pensée positive qui ont fait leurs preuves, comme le langage intérieur positif ou l’adoption d’une perspective positive. Pour vous aider à encourager des pensées positives, voici quelques conseils pratiques qui peuvent aider votre cerveau à adopter une attitude plus optimiste.

Focalisez votre attention sur les aspects positifs

Les moments difficiles et les obstacles font partie intégrante de la vie. Pour y faire face, il est important de se concentrer sur les aspects positifs, aussi minimes soient-ils. Par exemple, si quelqu’un annule un rendez-vous, plutôt que de se focaliser sur le désagrément, il est possible de voir cette annulation comme une opportunité pour se libérer d’un engagement et profiter d’une autre activité que l’on apprécie.

Nous pouvons apprendre à aborder les choses avec une perspective plus positive.

Cultiver la gratitude

La gratitude est une pratique qui peut apporter de nombreux bienfaits. En effet, des études ont montré que la gratitude peut aider à réduire le stress, améliorer l’estime de soi et renforcer la résilience même en période de difficulté. Pour cultiver la gratitude, il peut être utile de se concentrer sur des personnes, des moments ou des choses qui apportent de la joie ou de la satisfaction, et de prendre le temps de leur exprimer sa gratitude chaque jour. Par exemple, cela peut prendre la forme de remercier un collègue pour son aide sur un projet, de remercier un membre de la famille pour une tâche ménagère accomplie ou encore de reconnaître l’affection inconditionnelle de son animal de compagnie.

Écrire un journal de gratitude au quotidien

Plusieurs études ont démontré que l’écriture de ses gratitudes peut contribuer à améliorer l’optimisme et le bien-être. Pour ce faire, il est possible d’écrire chaque jour dans un journal de gratitude, ou bien de dresser une liste des choses pour lesquelles on est reconnaissant lorsque l’on traverse une période difficile. Cette pratique peut aider à cultiver un sentiment de reconnaissance et de positivité au quotidien.

Crédit photo : Pexels/Tristan Le
Côtoyer des personnes positives améliore l’estime de soi et augmente vos chances d’atteindre vos objectifs.

Développez votre sens de l’humour

Plusieurs études ont démontré que le rire est un excellent moyen de réduire le stress, l’anxiété et la dépression, tout en améliorant les capacités d’adaptation, l’humeur et l’estime de soi. Pour bénéficier de ces bienfaits, il est recommandé de rester ouvert à l’humour dans toutes les situations, même les plus difficiles, et de se permettre de rire. Cela peut instantanément alléger l’ambiance et faciliter les choses. Même si l’on ne se sent pas naturellement enclin à rire, il est possible de faire semblant ou de se forcer à rire, ce qui peut avoir un effet positif sur l’humeur et réduire le stress.

S’entourer de personnes positives

La positivité et la négativité ont été prouvées comme étant contagieuses. Il est donc important de réfléchir aux personnes avec qui l’on passe du temps. Avez-vous remarqué comment la mauvaise humeur d’une personne peut affecter presque tout le monde dans une pièce ? À l’inverse, une personne positive peut avoir un effet bénéfique sur les autres. Des études ont démontré que fréquenter des personnes positives peut améliorer l’estime de soi et accroître les chances de réaliser ses objectifs. Il est donc essentiel de s’entourer de personnes qui nous élèvent et nous aident à voir le bon côté des choses.

Développer une attitude mentale constructive

Nous avons souvent tendance à être notre pire critique et à nous montrer plus sévères envers nous-mêmes qu’envers les autres. Au fil du temps, cela peut entraîner une opinion négative de soi difficile à changer. Pour y remédier, il est important de prendre conscience de sa voix intérieure et de la remplacer par des messages positifs, également appelés discours intérieur positif. Des études ont montré que même un petit changement dans la manière de se parler peut avoir un impact significatif sur la régulation des émotions, des pensées et des comportements en situation de stress. Par exemple, plutôt que de penser « J’ai tout gâché », il est possible d’adopter un monologue intérieur plus positif comme « Je vais trouver un autre moyen de faire les choses ».

Prenez conscience de vos habitudes négatives

Il est important d’examiner attentivement les différents domaines de sa vie et de repérer ceux dans lesquels on a tendance à être le plus négatif. Si vous n’êtes pas sûr, il est possible de demander l’avis d’un ami ou d’un collègue de confiance, qui sera probablement en mesure de vous aider à identifier ces zones de pessimisme. Par exemple, un collègue peut remarquer que vous êtes souvent négatif au travail, tandis que votre conjoint peut observer que vous avez des réactions négatives au volant. Il est recommandé de traiter chaque sujet un à la fois, pour pouvoir se concentrer sur les zones spécifiques à améliorer.

Commencez la journée sur une note positive

Pour commencer chaque journée sur une note positive, il peut être utile de créer un rituel qui vous met en bonne disposition. Voici quelques idées pour y parvenir :

  • Affirmez que ce sera une belle journée, ou utilisez toute autre affirmation positive qui vous convient.
  • Écoutez une chanson ou une playlist joyeuse et positive pour vous mettre de bonne humeur.
  • Partagez un peu de positivité en faisant un compliment ou en faisant quelque chose de gentil pour quelqu’un, ce qui peut contribuer à vous mettre dans un état d’esprit positif dès le début de la journée.
  • Comment faire face aux moments difficiles avec une attitude positive.
  • Les moments de deuil et de grande détresse peuvent rendre difficile la pensée positive.

Adopter une attitude positive ne signifie pas refouler ou nier les pensées et les émotions négatives, mais plutôt les gérer de manière saine et constructive. Les périodes difficiles de notre vie peuvent être des occasions de réfléchir et de se développer personnellement. Si vous traversez une période difficile, imaginez que vous conseillez un ami en difficulté. Vous pouvez le reconnaître pour ses sentiments et lui offrir votre soutien tout en lui rappelant que les choses vont s’améliorer.

Les conséquences négatives de la pensée négative

La pensée négative peut entraîner des répercussions physiques et émotionnelles importantes, telles que le pessimisme, le stress et la colère. Ces états émotionnels peuvent avoir un impact sur votre santé en augmentant le risque de maladies et en raccourcissant l’espérance de vie. En effet, les émotions négatives déclenchent des processus physiologiques tels que la libération d’hormones de stress, le métabolisme et la fonction immunitaire. Le stress chronique peut causer de l’inflammation dans le corps, qui est impliquée dans diverses maladies graves.

Voici quelques-uns des signes et symptômes courants associés au stress :

  • Des maux de tête
  • Des douleurs musculaires et articulaires
  • Des nausées ou des troubles digestifs
  • De la fatigue ou une baisse d’énergie
  • Des troubles du sommeil tels que l’insomnie ou la difficulté à s’endormir

Des études ont montré que le cynisme, le stress, la colère et l’hostilité peuvent augmenter le risque de développer les pathologies suivantes :

Quand solliciter une assistance médicale ?

Si vous ressentez un envahissement de pensées négatives et que vous éprouvez des difficultés à gérer vos émotions, il est conseillé de consulter un spécialiste pour obtenir une aide médicale appropriée, telle que la psychologie positive ou une thérapie adaptée. Les pensées négatives persistantes peuvent être le résultat d’un trouble psychiatrique sous-jacent nécessitant une prise en charge. Il est important de savoir que le processus pour se débarrasser de nombreuses années de pessimisme et de pensées négatives ne sera pas instantané, mais avec de la persévérance et de la pratique, il est possible d’adopter une perspective plus positive.

SOURCE : Healthline
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

Résilience : Développer les compétences nécessaires pour endurer les difficultés

Prochain article

Alimentation limitée dans le temps : effets anti-âge et anticancéreux

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.