/
352 vues
3 minutes de lecture

Neuf étapes pour se libérer de la culpabilité

Vivre avec des troubles de la personnalité limite peut être une épreuve difficile, et il peut s'avérer épuisant d'aimer une personne qui en souffre.

Crédit photo : Joshua Fuller/Unsplash / Le chaos de la lutte avec des troubles de personnalité limite.
Publié dans Psychology Today par Margaret R. Rutherford, le 27 février 2022

Points clés

  • Il peut être épuisant d’aimer quelqu’un souffrant de troubles de la personnalité, car cette personne peut avoir une faible capacité d’empathie envers les autres.
  • La culpabilité est une réaction courante lorsque l’on essaie de fixer des limites émotionnelles avec une personne souffrant de troubles de la personnalité.
  • Des stratégies pour établir ces limites sont suggérées, notamment être disponible pour cette personne lorsqu’elle respecte ces limites.
Crédit photo : Pexels/Schvets Production
Voyez comment vos écrits et votre reconnaissance peuvent influencer vos actions futures.

VLorsque vous recevez un appel de cette personne, vous ressentez de la peur à l’idée de répondre, mais vous vous sentez ensuite coupable. Vous vous rappelez toutes les fois où vous vous êtes précipité pour être à ses côtés, la réconfortant et lui promettant de toujours être présent, mais vous avez réalisé avec le temps que votre attention ne suffirait jamais à consolider sa stabilité émotionnelle. Vous vous souvenez également de la façon dont elle a fait des choix impulsifs et a mis le chaos dans sa vie, en blâmant les autres, y compris vous. Vous avez essayé de fixer des limites, mais elle les repousse constamment et vous accuse finalement de ne pas vous en soucier lorsque vous êtes fatigué de la situation.

Crédit photo : Pexels/Nicola Barts
Ayez de la compassion pour vous-même.

Il se peut que vous ressentiez parfois un amour intense et enivrant pour elle de manière soudaine et inexplicable. Cependant, cette lueur chaude disparaît presque aussi vite qu’elle est apparue, emportée par un nuage de colère soudaine, de blâme intense ou de déception irrationnelle.

Quelle que soit sa relation avec vous – mère, sœur, partenaire ou amie – vous avez le droit de vous sentir épuisé. Cependant, il est étrange de constater que vous pouvez ressentir de la culpabilité, même si cette personne a peu ou pas d’empathie pour vous.

Comment la culpabilité se manifeste-t-elle dans votre esprit ?

« Ma mère m’a élevé du mieux qu’elle pouvait. Je me sens redevable envers elle. »

« Ma fille est importante pour moi. Je me souviens avec émotion de notre première rencontre, quand elle était si petite et confiante. Elle mérite d’avoir la même relation que j’ai avec mes autres enfants. »

« Je suis marié et j’ai juré d’être présent pour ma femme. Elle a des facettes que je ne connaissais pas auparavant. De plus, elle est la mère de mes enfants et je l’aime toujours d’une certaine manière. »

Culpabilité, culpabilité, toujours plus de culpabilité

« Même si nous avons rompu, je crains que si je ne suis pas disponible pour elle, elle pourrait maltraiter les enfants. Je ne peux pas l’abandonner complètement, jamais. Cela cause des ravages dans ma relation avec ma femme, et cette dernière la déteste évidemment. »

« En huitième année, elle était ma meilleure amie, celle qui était toujours là pour moi quand personne d’autre ne me parlait. »

Comment se sent-on en ayant des troubles de la personnalité limite ?

Il est important de souligner que vivre avec un ouragan émotionnel à l’intérieur de soi jour après jour est extrêmement difficile. Les troubles de la personnalité peuvent rendre l’existence angoissante, bien qu’il n’y ait pas toujours une histoire d’enfance chaotique ou abusive derrière eux. Si ces troubles ne sont pas reconnus et traités, ils peuvent conduire à une vie misérable et épuiser les personnes qui tentent de vous aimer ou de vous aider. Bien que ce soit difficile à traiter, des techniques thérapeutiques éprouvées, telles que la TCD (thérapie comportementale dialectique), peuvent être utilisées.

Crédit photo : Pexels/Alex Green
Une existence angoissante pour ceux qui ont des troubles de la personnalité limite.

Comment réduire la culpabilité : des conseils pratiques

Ces idées peuvent sembler simples à énoncer, mais leur application peut s’avérer difficile :

  • Faites face à votre propre impuissance dans cette relation en imaginant le résultat le plus redouté et réfléchissez à la façon dont vous pourriez le gérer.
  • Évaluez le risque de menaces éventuelles et, le cas échéant, demandez conseil à un avocat ou à un professionnel de la santé mentale.
  • Évaluez objectivement l’impact de la relation sur vous et votre famille, et essayez d’identifier les causes de sa tendance à manipuler ou à ne pas demander d’aide.
  • Fixez des limites claires et responsabilisez-la pour sa propre vie, sachant qu’elle peut résister à un changement dans la relation. Par exemple, si elle vous appelle en pleine crise, dites-lui que vous savez qu’elle trouvera un moyen de faire face à la situation.
  • Soyez empathique, mais ne la plaignez pas. Établissez des limites strictes pour la communication, puis soyez disponible si elle suit ces directives. Complimentez-la sur les aspects positifs de la relation et sur ce que vous appréciez chez elle.
  • Acceptez la perte de la relation que vous auriez pu avoir et ressentez la douleur de cette perte.
  • Réalisez qu’elle peut ne jamais comprendre l’impact qu’elle a sur vous ou votre famille et qu’elle est probablement incapable de vous donner satisfaction. Si vous cessez d’attendre des retours positifs de sa part, vous serez moins susceptible d’être blessé.
  • Cherchez le soutien d’autres personnes qui ont vécu des situations similaires.
  • Et peut-être le plus important, accordez de la compassion à vous-même !

SOURCE : Psychology Today
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

Culpabilité et regrets, comment se pardonner ?

Prochain article

 Avantages anti-âge de la thermothérapie

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.