Crédit photo : The Epoch Times / Les noix ont un effet stimulant pour le cerveau.
/

La Noix, fruit de longévité

Manger des noix réduit les risques de maladies cardiovasculaires et améliore la longévité

411 vues
Publié dans The Epoch Times par Weber Lee et Ellen Wan, le 28 décembre 2022

Selon une récente étude publiée dans Nutrition, Metabolism & Cardiovascular Diseases, la consommation de noix peut contribuer à la prévention des maladies cardiovasculaires. Les chercheurs ont observé que les jeunes qui en consommaient régulièrement présentaient une meilleure santé physique à l’âge moyen, étaient moins enclins à l’obésité et avaient un risque réduit de maladie cardiovasculaire. Dans le cadre de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), les noix sont reconnues pour leurs effets positifs sur les reins, leur action rafraîchissante sur le cerveau et leur impact bénéfique sur la longévité. Plusieurs études scientifiques ont d’ailleurs corroboré certains de ces effets protecteurs.

Crédit photo : Pexels/Barbara Olsen
Les personnes qui mangent des noix régulièrement sont plus susceptibles de maintenir une meilleure santé physique

La consommation de noix diminue les probabilités de développer des maladies cardiovasculaires

Une étude de suivi menée à partir de 1985 sur 3 092 jeunes adultes en bonne santé, âgés de 18 à 30 ans, a enregistré leurs habitudes alimentaires sur une période de 30 ans. Les participants ont été répartis en trois groupes : ceux qui consommaient des noix, ceux qui en consommaient d’autres types (amandes, noisettes, etc.) et ceux qui n’en mangeaient pas du tout.

Les résultats ont démontré que les participants qui consommaient des noix dès leur jeune âge présentaient des meilleurs indices de santé physique plus favorables que ceux qui n’en mangeaient pas. Ils affichaient notamment des valeurs plus basses en termes de poids corporel, de tour de taille, de pression artérielle et de taux de triglycérides, autant de facteurs qui influencent le risque de maladie cardiovasculaire.

Crédit photo : Pexels/Sora Shimazaki 
La consommation de noix est bénéfique pour les reins

Outre les autres types de noix étudiés, tels que les amandes et les noisettes qui ont également montré des bienfaits, il a été observé que les consommateurs de noix étaient moins enclins à l’obésité que les autres participants.

Après trois décennies, les consommateurs de noix présentaient un indice de masse corporelle (IMC) plus bas, un tour de taille réduit et un indice de poids plus favorable, ce qui se traduit par un risque moins élevé de maladie cardiovasculaire.

L’un des avantages des noix dans l’amélioration de la santé du cerveau est leur capacité à réduire les radicaux libres dans le corps

Selon les données de la base de données nationale sur les nutriments de l’USDA, 100 g de noix contiennent :

  • 15,2 g de protéines.
  • 6,7 g de fibres alimentaires.
  • 65,2 g de matières grasses.

La majorité des graisses présentes dans les noix sont des acides gras polyinsaturés, incluant l’acide alpha-linolénique (9,1 g) et l’acide linoléique (38,1 g), qui contribuent à la réduction du cholestérol. Notamment, l’acide alpha-linolénique est rarement présent dans la plupart des autres types de noix. Des études publiées dans l’American Journal of Clinical Nutrition ont également souligné que ces graisses saines contenues dans les noix peuvent diminuer le risque de maladie cardiovasculaire.

Crédit photo : Pexels/Ekrulila
Les noix sont riches en antioxydants et ont des propriétés anti-inflammatoires, pouvant améliorer les performances cognitives

Réduction des risques liés aux maladies cérébrales

Les noix ont une influence stimulante sur le cerveau, comme le démontre une étude publiée dans Nutrients. Grâce à leur richesse en antioxydants et à leurs propriétés anti-inflammatoires, ces fruits à coque peuvent améliorer les capacités cognitives. Ils contribuent à la diminution du risque de déficience cognitive légère, de maladie d’Alzheimer et ralentissent la progression de cette dernière. Par ailleurs, les noix ont la capacité de réduire les risques d’autres troubles cérébraux, tels que la maladie de Parkinson, les accidents vasculaires cérébraux et la dépression.

L’un des bienfaits des noix pour la santé cérébrale réside dans leur capacité à réduire les radicaux libres dans l’organisme. Ces molécules chimiquement instables peuvent endommager les cellules en réagissant avec les lipides, les protéines et les acides nucléiques présents dans les cellules. La surabondance de radicaux libres accélère le processus de vieillissement, et le cerveau est particulièrement vulnérable à leurs effets.

Une enquête menée auprès de plus de 15 000 femmes âgées de plus de 70 ans a révélé que celles qui consommaient au moins 100 g de noix par semaine présentaient un cerveau cognitivement plus jeune de deux ans que celles qui n’en consommaient pas. Ces résultats ont été publiés dans le Journal of Nutrition, Health & Aging. Des recherches menées par l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) ont également montré que la prise quotidienne de suppléments de noix peut améliorer les performances cognitives chez les jeunes et les personnes âgées.

Les noix apportent des bienfaits aux reins et renforcent le cerveau

Dans la perspective de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), les noix sont considérées comme bénéfiques pour le cerveau. Hu Naiwen, un praticien de Taiwan, a expliqué dans une émission NTDTV : « Les noix ont une ressemblance frappante avec le cerveau. Selon la MTC, des éléments de forme similaire peuvent mutuellement se procurer des bienfaits, c’est pourquoi les noix peuvent aider le cerveau. »

Selon la théorie de la MTC, le cerveau et le système nerveux central (SNC) ont besoin d’être nourris par l’essence rénale, et les noix ont la capacité de tonifier les reins et de renforcer cette essence. L’« essence » en MTC désigne un liquide hautement nourrissant stocké à l’intérieur des organes internes. Elle comprend à la fois les substances vivantes héritées des parents et les nutriments acquis après la naissance. La diminution continue de l’essence entraîne le vieillissement. La consommation de noix peut contribuer à reconstituer l’essence rénale et à nourrir le cerveau, favorisant ainsi la longévité.

Des études récentes publiées dans l’American Journal of Nephrology confirment que la consommation de noix est bénéfique pour les reins en réduisant le risque de maladie rénale chronique. Les patients atteints d’insuffisance rénale chronique qui intègrent des noix dans leur alimentation présentent un taux de mortalité plus faible.

Pour les personnes âgées, les noix sont considérées comme un excellent tonique

Le médecin japonais de la MTC, He Xia, a recommandé dans une interview avec The Epoch Times, de consommer une ou deux noix le matin et le soir pour aider à compenser des symptômes tels que les étourdissements, l’insomnie, les palpitations, les pertes de mémoire et la perte d’appétit. Une consommation prolongée de noix peut également améliorer la couleur, la brillance et l’état des cheveux.

En outre, la fine enveloppe de la noix, également appelée gaine, est précieuse en médecine pour les personnes souffrant d’insomnie et de stress. Cette gaine est un mince morceau en forme de feuille situé entre les noyaux une fois la noix ouverte. Pour les insomniaques, tremper les gaines de noix dans de l’eau chaude avant de les boire peut être bénéfique. Prenez environ 3 g de gaines de noix, infusez-les dans de l’eau chaude, attendez environ 10 minutes, puis buvez. Boire un verre le matin et un le soir avant de se coucher s’est révélé très efficace pour soulager les symptômes de l’insomnie.

SOURCE : The Epoch Times
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

Apprendre à devenir résilient

Prochain article

Maîtriser les facteurs de risque de démence

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.