Crédit photo : Longevity.Technology / Un régime anti-inflammatoire peut significativement réduire vos risques de développer des problèmes de santé
/

Une épicerie anti-inflammatoire

La meilleure façon de réduire l'inflammation réside simplement dans l'alimentation

345 vues
Publié dans Longevity.Technology

Il a été constaté par de nombreux experts que la meilleure façon de réduire l’inflammation réside simplement dans l’alimentation. En effet, c’est grâce à une alimentation adaptée que l’on peut combattre efficacement l’inflammation, sans nécessairement recourir à des médicaments. Il existe de nombreux ingrédients anti-inflammatoires courants dans la cuisine, que vous pouvez ajouter facilement à votre panier d’épicerie. Ces ingrédients offrent de nombreux bienfaits pour la santé, et peuvent suffire à prévenir tout risque d’inflammation corporelle. En suivant un régime anti-inflammatoire, vous pourriez significativement réduire vos risques de développer des problèmes de santé.

Crédit photo : Longevity.Technology
Les baies sont riches en fibres, vitamines et minéraux

Comment opère un régime alimentaire anti-inflammatoire ?

Essentiellement, votre système immunitaire s’active automatiquement lorsque votre corps reconnaît la présence d’un élément étranger. Cela peut inclure des microbes envahissants, du pollen ou des produits chimiques ; l’inflammation se déclenche alors dès que l’un de ces éléments est détecté. Au quotidien, l’inflammation peut persister même en l’absence de menace extérieure pour l’organisme. Lorsque l’inflammation n’est pas causée par une agression extérieure, elle peut devenir la source de problèmes de santé pour le corps. L’inflammation en elle-même est à l’origine de nombreuses maladies majeures, telles que l’arthrite, le cancer, le diabète, la dépression, les maladies cardiaques et la maladie d’Alzheimer.

Bien qu’il existe des médicaments efficaces pour lutter contre l’inflammation, de nombreuses études ont démontré que certains aliments et boissons peuvent également avoir des effets anti-inflammatoires similaires.


Crédit photo : Pexels/Tara Winstead
Les oranges sont considérées comme l’un des meilleurs fruits anti-inflammatoires

Voici les sept meilleurs ingrédients de cuisine que vous devez ajouter à votre régime alimentaire anti-inflammatoire, Allons-y préparons notre panier !

1. Les légumes verts

Il est recommandé de remplir en premier votre bac à légumes après vos courses. En effet, les fruits et légumes contiennent généralement de hauts niveaux d’antioxydants qui peuvent rétablir la santé cellulaire et fournir des flavonoïdes anti-inflammatoires. Plus particulièrement, les légumes verts feuillus ont beaucoup à offrir, notamment des avantages anti-inflammatoires élevés. Certains légumes verts feuillus sont les épinards, le chou frisé et le bok-choy, qui ont tous une teneur élevée en antioxydants et peuvent être alcalinisant.

Ajouter des légumes verts feuillus à votre liste de courses est certainement un bon investissement pour la santé car ils regorgent de nutriments, de vitamines et de minéraux, tels que des fibres, de l’acide folique et des vitamines A, C, E et K.

L’ajout d’ingrédients anti-inflammatoires à votre liste de courses peut améliorer votre santé et vous aider à vivre plus longtemps

De plus, manger des légumes verts peut également aider à :

  • nourrir le corps au niveau cellulaire
  • aider à prévenir le déclin cognitif
  • maintenir la communauté microbienne de l’intestin en fonction optimale
  • réduire l’inflammation corporelle globale

Il est fréquent que certaines personnes ne puissent pas manger de légumes verts, en particulier les plus difficiles à satisfaire. Dans ce cas, une alternative consiste à préparer un smoothie ou un jus anti-inflammatoire.

Crédit photo : Longevity.Technology
Certains légumes verts feuillus ont une teneur élevée en antioxydants et peuvent être alcalinisant

2. Le brocoli

Le brocoli devrait également être ajouté à votre liste en raison de ses bonnes propriétés anti-inflammatoires. Le brocoli est connu pour être riche en magnésium et en potassium, tandis que sa teneur en antioxydants est une substance anti-inflammatoire particulièrement puissante.

Le brocoli est riche en sulforaphane, un antioxydant qui contribue à réduire l’inflammation dans le corps. Le sulforaphane agit en diminuant les niveaux de cytokines et de facteur nucléaire kappa B, deux molécules qui provoquent de l’inflammation dans le corps. Avec sa forte teneur en vitamines, flavonoïdes et caroténoïdes, le brocoli peut être considéré comme une véritable centrale antioxydante, et donc un excellent aliment anti-inflammatoire. Tous les composants du brocoli travaillent ensemble pour réduire le stress oxydatif dans le corps et contribuent à lutter contre l’inflammation chronique. En outre, le brocoli est extrêmement nutritif.

De plus, des recherches suggèrent qu’une consommation importante de légumes crucifères, notamment le brocoli, est liée à une réduction du risque de maladies cardiaques et de cancer. Les résultats pourraient être associés aux effets anti-inflammatoires des antioxydants contenus dans les légumes crucifères.

3. Les oranges

Les oranges sont considérées comme l’un des meilleurs fruits anti-inflammatoires. Ils sont riches en vitamine C et en potassium, qui renforcent la fonction immunitaire et les tissus conjonctifs tout en maintenant des vaisseaux sanguins sains. Les oranges contiennent également des fibres, du calcium et de l’acide folique, qui contribuent à maintenir un cœur en bonne santé.

Selon certains experts cardiaques, les aliments riches en antioxydants tels que les oranges sont bien plus efficaces que les médicaments pour lutter contre l’inflammation à long terme. En effet, une orange contient plus de 170 phytochimiques et plus de 60 flavonoïdes, ce qui signifie qu’elle regorge essentiellement de propriétés anti-inflammatoires. Incorporer des oranges dans votre alimentation hebdomadaire est un excellent choix pour un régime anti-inflammatoire. Les oranges peuvent être consommées à tout moment de la journée, parfaites pour le petit déjeuner ou une collation l’après-midi et peuvent être ajoutées à certains plats et salades.

4. Les baies / les fruits rouges

Mis à part les oranges, les baies sont également des fruits délicieux et sains pour lutter contre l’inflammation. Bien que petites en taille, les baies sont riches en fibres, vitamines et minéraux. Parmi les types de baies les plus courants, on peut citer :

  • Les myrtilles
  • Les mûres
  • Les framboises
  • Les fraises

En général, les baies sont riches en antioxydants appelés anthocyanines ou pigments vacuolaires hydrosolubles qui sont un ensemble de composés qui ont souvent une couleur rouge, violette ou bleue. Les anthocyanines ont des effets anti-inflammatoires qui peuvent réduire votre risque de développer une maladie.

Dans une étude de recherche portant sur 25 adultes ayant consommé quotidiennement de la poudre de myrtille, les chercheurs ont découvert que les sujets ont produit significativement plus de cellules tueuses naturelles (NK) comparativement à ceux qui n’ont pas consommé la poudre [7]. Le corps peut naturellement produire des cellules NK, ce qui aide à maintenir le bon fonctionnement du système immunitaire. Dans une autre étude sur les fraises, des scientifiques ont étudié des adultes en surpoids en leur demandant de manger des fraises. Les résultats ont montré que les participants qui ont mangé des fraises avaient des niveaux plus bas de certains marqueurs inflammatoires liés aux maladies cardiaques par rapport à ceux qui n’ont pas mangé de fraises.

Quercetin : tout savoir sur ce flavonoïde

Les baies contiennent de la quercétine, une substance anti-inflammatoire puissante qui est également un flavonoïde bénéfique ou un phytonutriment présent dans les aliments frais tels que les agrumes, l’huile d’olive et les baies foncées. La quercétine est connue pour ses propriétés anti-inflammatoires et son potentiel de lutte contre le cancer. Il est intéressant de noter que cette substance est présente dans les baies.

Les baies, en particulier les myrtilles, sont un aliment anti-inflammatoire particulièrement spécial en raison de la combinaison de la quercétine et des anthocyanes, deux phytonutriments. Les phytonutriments contenus dans les baies leur confèrent de nombreux avantages pour la santé. Selon des études, la consommation accrue de myrtilles pourrait potentiellement freiner le déclin cognitif et améliorer la mémoire ainsi que les fonctions motrices. Les scientifiques ont indiqué que les antioxydants présents dans les myrtilles pourraient protéger l’organisme contre le stress oxydatif et diminuer l’inflammation.

5. Le thé vert

En ce qui concerne les boissons, le thé vert est un excellent choix à inclure dans votre liste de courses pour lutter contre l’inflammation. Des études ont montré que la consommation de thé vert est associée à une diminution du risque de cancer, de maladie d’Alzheimer, de maladies cardiaques, d’obésité et d’autres maladies graves.

Il est surprenant de constater que le simple fait de boire du thé vert peut avoir un impact si important sur la santé. Cela est dû à ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, notamment grâce à une substance appelée épigallocatéchine-3-gallate (EGCG). L’EGCG combat l’inflammation en diminuant la production de cytokines pro-inflammatoires et en limitant les dommages causés aux acides gras dans les cellules.

6. Le curcuma

Le curcuma, avec sa saveur chaude et terreuse, est un ingrédient couramment utilisé dans les currys et autres plats indiens. Cette épice est riche en curcumine, une substance anti-inflammatoire active. Le curcuma offre de nombreux bienfaits pour la santé et s’est révélé être une source précieuse dans le cadre d’un régime anti-inflammatoire, tant pour les études sur les humains que sur les animaux.

Selon une étude qui a examiné plusieurs composés anti-inflammatoires, l’aspirine (comme le Bayer) et l’ibuprofène (comme l’Advil et le Motrin) se sont révélés être les moins efficaces. En revanche, la curcumine, qui se trouve dans le curcuma, est l’un des agents anti-inflammatoires et anti-prolifératifs les plus puissants au monde.

Avec ses propriétés anti-inflammatoires élevées, le curcuma s’est avéré très efficace pour aider les patients à gérer la polyarthrite rhumatoïde (PR). Une étude de recherche menée au Japon a examiné la relation entre la curcumine et l’interleukine (IL)-6, qui est la cytokine inflammatoire trouvée pour contribuer au processus de PR. Les scientifiques ont conclu que la curcumine “réduisait considérablement” les marqueurs inflammatoires de l’interleukine. Une étude a impliqué des personnes atteintes du syndrome métabolique et leur a demandé de prendre un gramme de curcumine par jour, en association avec de la pipérine provenant du poivre noir. Les résultats ont montré que les participants ont connu une forte baisse de leur marqueur inflammatoire CRP.

Il peut être compliqué d’obtenir une quantité suffisante de curcumine en consommant uniquement du curcuma pour observer des résultats significatifs. Pour certaines personnes, il peut être plus efficace et recommandé de prendre des suppléments contenant de la curcumine pure. Les suppléments de curcumine sont souvent associés à la pipérine, qui peut augmenter l’absorption de la curcumine jusqu’à 2 000% de plus. Cependant, des études supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre la relation entre la dose de curcuma et ses effets sur les marqueurs de l’inflammation.

7. Les noix

Les noix sont des collations idéales pour lutter contre l’inflammation. Des études ont montré que remplacer les graisses saturées (comme le beurre, les produits laitiers entiers et les graisses animales) par des graisses polyinsaturées (comme celles trouvées dans les noix, les poissons gras et l’huile d’olive) peut réduire le risque de maladie cardiaque [15]. Cela est dû au fait que l’inflammation chronique peut contribuer au développement de maladies cardiovasculaires.

L’étude a montré que remplacer 5% des calories provenant des graisses saturées par des graisses polyinsaturées réduisait le risque de maladie coronarienne de 25%. Cela confirme que les noix ne sont pas seulement des collations ordinaires.

Valider votre panier

L’ajout d’ingrédients anti-inflammatoires à votre liste de courses peut améliorer votre santé et vous aider à vivre plus longtemps. Cela peut vous protéger contre les problèmes de santé graves. De nombreux aliments anti-inflammatoires sont facilement disponibles et simples à préparer, ce qui vous permet de commencer facilement un régime alimentaire bénéfique pour votre santé.

SOURCE : Longevity.Technology
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

10 suppléments anti-âge à connaître

Prochain article

Se débarrasser des déchets

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.