Crédit photo : Pexels/Cottonbro Studio
/

Devenir résilient et ressortir plus fort des épreuves

La résilience est la capacité à affronter les revers et à se relever

876 vues
Publié dans verywellmind

Les individus dotés d’une résilience psychologique sont capables d’utiliser leurs compétences et leurs ressources pour relever les défis de la vie, qui peuvent inclure :

Crédit photo : Pexels/Kampus Production
La résilience n’élimine pas le stress et n’efface pas les difficultés de la vie.
  • La perte d’un être cher
  • Le divorce
  • Les problèmes financiers
  • La maladie
  • La perte d’emploi
  • Les urgences médicales
  • Les catastrophes naturelles

Au lieu de succomber au désespoir ou de nier les problèmes en recourant à des stratégies d’adaptation malsaines, les personnes résilientes affrontent courageusement les difficultés de la vie.

Crédit photo : Pexels/SHVETS production
La résilience est une notion qui connaît un succès important, en particulier depuis son entrée dans le champ de la santé mentale.

Les personnes résilientes ne ressentent pas moins de détresse, de chagrin ou d’anxiété que les autres. Au contraire, elles utilisent des mécanismes d’adaptation sains pour faire face à ces difficultés, favorisant ainsi leur force et leur croissance. Elles en ressortent souvent plus fortes qu’avant.

Signes de résilience

Les individus résilients présentent souvent plusieurs caractéristiques qui les aident à surmonter les défis de la vie. Voici quelques signes de résilience :

  • Mentalité de survie : Les personnes résilientes se voient comme des survivants. Elles comprennent que même lorsque les choses sont difficiles, elles ont la capacité de persévérer jusqu’à ce qu’elles s’en sortent.
  • Régulation émotionnelle efficace : La résilience se manifeste par la capacité à gérer les émotions face au stress. Cela ne signifie pas que les personnes résilientes ne ressentent pas d’émotions intenses telles que la colère, la tristesse ou la peur. Elles reconnaissent plutôt que ces sentiments sont temporaires et peuvent être gérés jusqu’à ce qu’ils s’atténuent.
  • Sentiment de contrôle : Les individus résilients ont tendance à avoir un fort sentiment de contrôle interne et à croire que leurs actions peuvent influencer le déroulement des événements. Le concept de locus de contrôle, introduit par le psychologue américain Julian Rotter dans les années 1960, se réfère à la perception qu’une personne a quant aux causes de ses réussites et de ses échecs.
  • Compétences en résolution de problèmes : Lorsqu’ils sont confrontés à des problèmes, les individus résilients abordent la situation de manière rationnelle et cherchent des solutions qui feront une différence.
  • Auto-compassion : Un autre signe de résilience est la capacité à s’accepter et à faire preuve d’auto-compassion. Les personnes résilientes se traitent avec bienveillance, surtout lors de moments difficiles.
  • Soutien social : Posséder un réseau solide de personnes de soutien est un autre indicateur de résilience. Les individus résilients reconnaissent l’importance du soutien et savent quand demander de l’aide.

La résilience représente une capacité à gérer les revers de la vie, c’est une représentation globale de l’adaptabilité

Types de résilience

La résilience est une capacité à naviguer à travers les revers de la vie, et elle se décline en différents types qui influencent la manière dont une personne fait face à diverses formes de stress.

Résilience physique

La résilience physique concerne la capacité du corps à s’adapter et à se rétablir des exigences physiques, des maladies et des blessures. Les recherches suggèrent que ce type de résilience joue un rôle essentiel dans la santé, l’avancée en âge et la capacité à faire face au stress physique et aux problèmes médicaux.

Il est possible d’améliorer la résilience physique jusqu’à un certain point en adoptant des choix de vie sains, tels que le sommeil adéquat, une alimentation nutritive et une activité physique régulière.

Résilience mentale

La résilience mentale se réfère à la capacité d’une personne à s’adapter au changement et à l’incertitude. Les individus qui possèdent cette forme de résilience font preuve de flexibilité et de calme en temps de crise. Ils utilisent leur force mentale pour résoudre les problèmes, progresser et maintenir l’espoir même face à l’adversité.

Résilience émotionnelle

La résilience émotionnelle englobe la capacité à réguler les émotions pendant les périodes de stress. Les personnes résilientes sont conscientes de leurs réactions émotionnelles et sont en contact avec leur monde intérieur. Par conséquent, elles sont capables de calmer leur esprit et de gérer leurs émotions lorsqu’elles sont confrontées à des expériences négatives.

Crédit photo : Pexels/Tristan Le 
La résilience est ce qui donne aux gens la force psychologique de faire face au stress et aux difficultés.

Ce type de résilience aide également à maintenir un sentiment d’optimisme lorsque les temps sont difficiles. Les individus émotionnellement résilients comprennent que l’adversité et les émotions difficiles ne sont que temporaires.

Résilience sociale

La résilience sociale, également appelée résilience communautaire, concerne la capacité des groupes à se rétablir après des situations difficiles. Cela implique la connexion entre les individus et leur travail collaboratif pour résoudre les problèmes qui affectent tant les personnes individuellement que collectivement.

Les aspects de la résilience sociale incluent la solidarité après des catastrophes, le soutien mutuel, la prise de conscience des risques auxquels la communauté est confrontée et la création d’un sentiment d’appartenance. De telles réponses sont cruciales lors de défis tels que les catastrophes naturelles.

Facteurs contribuant à la résilience

La résilience ne se limite pas à quelques privilégiés dotés de traits de personnalité naturellement résilients. C’est le résultat d’une combinaison complexe de facteurs internes et externes, tels que la génétique, la condition physique, la santé mentale et l’environnement.

Le soutien social est une autre variable essentielle qui joue un rôle dans la résilience. Les individus mentalement forts bénéficient souvent du soutien de leur famille et de leurs amis, ce qui les aide à se renforcer lorsqu’ils sont confrontés à des difficultés.

Les personnes résilientes présentent également certaines caractéristiques, notamment :

  • Une bonne capacité de communication
  • Un locus de contrôle interne
  • Une intelligence émotionnelle élevée et une gestion efficace des émotions
  • Une vision positive d’eux-mêmes et de leurs capacités
  • La capacité à établir des plans réalistes et à s’y tenir
  • Une attitude de combattant plutôt que de se considérer comme une victime des circonstances

Impact de la résilience

La résilience est le fondement psychologique qui permet aux individus de faire face au stress et aux difficultés. Elle représente une réserve mentale de force sur laquelle ils peuvent puiser en cas de besoin, sans s’effondrer. Les psychologues soutiennent que les personnes résilientes sont mieux préparées pour affronter l’adversité et reconstruire leur vie après une épreuve.

Affronter le changement et la perte fait partie intégrante de la vie. À un moment donné, chacun est confronté à divers degrés de revers. Certains défis peuvent être relativement mineurs, comme une stagnation sociale ou un refus de promotion au travail, tandis que d’autres peuvent être dévastateurs à grande échelle, tels que les ouragans ou les attaques terroristes.

Ceux qui manquent de résilience peuvent être submergés par de telles expériences. Ils peuvent se fixer sur les problèmes et utiliser des mécanismes d’adaptation inefficaces pour y faire face.

La déception ou l’échec peuvent les pousser à adopter des comportements malsains, destructeurs, voire dangereux. Ces personnes mettent plus de temps à se remettre des revers et peuvent souffrir de détresse psychologique accrue.

La manière dont les individus font face à ces problèmes peut jouer un rôle déterminant non seulement dans le résultat immédiat, mais aussi dans les conséquences psychologiques à long terme.

La résilience ne supprime pas le stress ni n’élimine les difficultés de la vie. Les personnes dotées de cette qualité ne voient pas la vie à travers des lunettes roses. Elles comprennent que les revers font partie de l’existence et que parfois la vie est difficile et douloureuse. Elles ressentent toujours les émotions négatives qui accompagnent une tragédie, mais leur résilience mentale leur permet de surmonter ces sentiments et de se rétablir.

La résilience confère aux individus la force d’affronter les problèmes de front, de surmonter l’adversité et de poursuivre leur vie. Après des événements traumatiques d’envergure tels que les attentats terroristes, les catastrophes naturelles et la pandémie de COVID-19, de nombreuses personnes ont démontré les comportements caractéristiques de la résilience, ce qui a entraîné moins de symptômes de dépression.

Même face à des événements qui semblent tout à fait inimaginables, la résilience permet aux individus de puiser en eux la force non seulement pour survivre, mais aussi pour s’épanouir.

Comment développer sa résilience

Heureusement, la résilience est une capacité que chacun peut cultiver en lui-même. Les parents peuvent également aider leurs enfants à développer leur résilience. Il existe des étapes distinctes qui peuvent conduire à une plus grande résilience.

Changer sa perspective face aux pensées négatives

Les personnes résilientes sont capables de regarder les situations négatives de manière réaliste, sans se focaliser sur le blâme ou la rumination sur ce qui ne peut être changé. Au lieu de considérer l’adversité comme insurmontable, il est important de réorienter ses pensées vers de petites actions qui permettent d’affronter le problème et d’apporter des changements positifs.

Se concentrer sur les aspects positifs sur lesquels on a prise est un excellent moyen de sortir d’une mentalité négative.

Cette approche peut également être utilisée pour aider les enfants à mieux faire face aux défis. Il est important de les encourager à aborder les difficultés de manière plus positive et optimiste. Ainsi, au lieu de rester bloqué dans une spirale d’émotions négatives, un enfant peut apprendre à voir ces événements comme des opportunités de se challenger et de développer de nouvelles compétences.

Demander de l’aide

Parler des difficultés de la vie ne les fait pas disparaître, mais partager avec un ami ou un être cher peut soutenir le développement de la résilience. Les discussions avec les autres peuvent également aider à mieux comprendre les défis auxquels on est confronté, voire à trouver de nouvelles idées pour les surmonter.

Se concentrer sur ce qui est sous contrôle

Face à une crise ou à un problème, il est facile de se laisser submerger par des éléments qui semblent hors de notre contrôle. Plutôt que de souhaiter pouvoir remonter le temps, il peut être utile de se concentrer sur ce que nous pouvons faire directement pour avoir un impact. Les adultes peuvent également encourager les enfants à développer cette compétence en leur parlant de leur situation et en les aidant à élaborer un plan d’action.

Même lorsque la situation semble désastreuse, prendre des mesures concrètes peut contribuer à améliorer la situation. Peu importe la petitesse de ces actions, elles peuvent renforcer le sentiment de contrôle et de résilience.

Gestion du stress

Adopter de saines habitudes de gestion du stress est un moyen efficace de renforcer sa résilience globale. Ces comportements bénéfiques pour la santé, tels que bien dormir, faire de l’exercice, ainsi que des actions spécifiques à prendre pendant les moments de stress, comme :

  • La restructuration cognitive
  • Les exercices de respiration diaphragmatique
  • L’écriture expressive
  • Les techniques de biofeedback
  • La communication efficace
  • Les stratégies de résolution des problèmes
  • La relaxation musculaire progressive

Avec un peu de pratique, les adultes et les enfants peuvent apprendre et maîtriser ces compétences. Ils seront alors plus enclins à faire face aux situations stressantes et suffisamment résilients pour rebondir rapidement. Pour ceux qui ont du mal à maîtriser leur niveau de stress, il peut être utile de solliciter le soutien d’un thérapeute cognitif.

Bien que certaines personnes aient une disposition naturelle à la résilience, c’est aussi une compétence qui peut être renforcée. Adopter une perspective plus positive, bénéficier du soutien des autres et se concentrer sur ce qui est contrôlable sont des stratégies efficaces. De bonnes compétences en gestion du stress peuvent également favoriser une plus grande résilience.

SOURCE : verywellmind
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

Probiotiques : meilleure défense alimentaire contre le vieillissement cérébral ?

Prochain article

3 avantages anti-âge de la thermothérapie

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.