Crédit photo : Shutterstock/Les ondes ultrasonores à basse fréquence relancent la division cellulaire dans les cellules zombies sénescentes.
/

Rajeunir des cellules par les ondes ultrasonores

La thérapie par ultrasons pourrait arrêter ou même inverser le processus de vieillissement.

749 vues
Publié dans World Health.Net

D’après un récent article paru dans New Scientist, il semblerait que la thérapie par ultrasons puisse stopper, voire inverser, le processus de vieillissement en ramenant à la vie les cellules vieillissantes grâce à des ondes ultrasonores à basse fréquence. Ces ondes pourraient réactiver la division cellulaire chez les cellules sénescentes qui, autrement, auraient endommagé les tissus environnants, provoquant ainsi des dysfonctionnements cellulaires et des maladies.

Crédit photo : Shutterstock
Après environ 15 divisions, les cellules de la peau humaine commencent généralement à s’user.

Lutte contre les maladies liées à l’âge

Des études menées sur des souris âgées ont révélé que leurs cellules vieillissantes se sont régénérées, améliorant leur capacité à courir plus rapidement et sur de plus longues distances. Le traitement a même guéri une souris atteinte de cyphose après une aggravation de la maladie. Ces résultats laissent entrevoir le potentiel de résistance à la fragilité liée à l’âge, et un essai clinique est en préparation pour évaluer l’efficacité et la sécurité de cette technique dans la lutte contre les maladies liées au vieillissement.

« Nous l’avons traité deux fois avec une échographie et son état était de retour à la normale. Je ne pense pas que le rajeunissement soit un terme trop fort », a déclaré l’auteur principal, le professeur Michael Sheetz de l’Université du Texas, selon une déclaration fournie par South West News Service, pour New Scientist.

Crédit photo : Pexels/National Cancer Institute
Les cellules sénescentes zombies s’accumulent dans le corps avec l’âge.

Revitaliser des cellules endommagées

À mesure que nous vieillissons, des cellules zombies sénescentes s’accumulent dans notre corps. Lorsque ces cellules cessent de se diviser, elles peuvent émettre des toxines qui déclenchent une inflammation et endommagent les cellules et tissus environnants. Cette accumulation est liée à de nombreuses maladies liées au vieillissement, telles que la maladie d’Alzheimer et l’arthrite. Alors que la plupart des recherches portent sur l’élimination de ces cellules mortes, cette étude est l’une des premières à explorer comment les cellules endommagées, mourantes ou en voie de le devenir, pourraient être revitalisées. 

Des scientifiques de l’Université du Texas ont découvert que de faibles doses d’ondes ultrasonores ont permis aux cellules sénescentes humaines et de singes de reprendre le processus de division et de cesser de produire des sécrétions qui contaminent les cellules saines environnantes. En règle générale, les cellules de la peau humaine commencent à se dégrader après environ 15 divisions, mais les chercheurs ont constaté que ces cellules ont été capables de se diviser jusqu’à 24 fois sans présenter de signes d’anomalies.

La thérapie par ultrasons semble déformer physiquement les cellules, produisant des effets similaires à l’exercice.

Les souris ont été immergées dans de l’eau chaude jusqu’à mi-hauteur de leur corps pour que les ondes ultrasonores perdent moins de puissance que dans l’air. La fréquence utilisée était inférieure à 100 kilohertz, bien en dessous des 2 000 utilisés pour l’imagerie médicale. Suite au traitement, les animaux ont montré de meilleures performances aux tests physiques que les témoins non traités. Des colorants fluorescents ont également été utilisés pour mettre en évidence les cellules sénescentes, montrant une diminution de leur proportion dans les reins et le pancréas.

Crédit photo : Pexels/Tima Miroshnichenko
Cette étude est l’une des premières à montrer comment les cellules endommagées, mortes et mourantes pourraient être ravivées.

Réactivation d’un système d’élimination des déchets

Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour déterminer les paramètres échographiques efficaces et comprendre comment le traitement rajeunit les cellules, une explication biologique possible est que la thérapie par ultrasons semble provoquer une déformation physique des cellules, produisant des effets similaires à l’exercice physique. Cela pourrait réactiver un système interne d’élimination des déchets qui ne fonctionne pas correctement dans les cellules sénescentes zombies.

« Est-ce trop beau pour être vrai ? est la question que je pose souvent. Nous examinons tous les aspects pour voir si cela fonctionne vraiment. Certains aspects de cela sont encore mystifiants », déclare le Professeur Sheetz.

Des recherches utilisant des fréquences plus élevées ont montré des améliorations de la mémoire et un petit essai est en cours pour étudier l’utilisation de cette technologie pour traiter la perte cognitive chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Un autre essai est également prévu pour inclure des participants souffrant d’arthrose et d’ulcères du pied diabétique.

Lors du passage des études animales aux études humaines, il est nécessaire de déterminer les paramètres efficaces pour l’application aux humains, car nos os et nos poumons peuvent bloquer la transmission des ultrasons. Bien que l’échographie soit utilisée depuis des décennies pour de nombreux traitements, toute thérapie stimulant la division cellulaire pourrait augmenter le risque de cancer. Cependant, le professeur Sheetz indique que son équipe n’a observé aucun signe de cela après le traitement. 

SOURCE : World Health.Net
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

Guérir et régénérer votre microbiome

Prochain article

Alzheimer : le lécanemab bientôt disponible

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.