/
335 vues
3 minutes de lecture

Une super mémoire pour les « Super Séniors »

La zone de leur cerveau responsable de la mémorisation est significativement plus développée que celle des individus ayant 20 à 30 ans de moins

Crédit photo : Getty Images/Westend61 / Les personnes de plus de 80 ans qui montrent une mémoire exceptionnelle au moins aussi bonne que les personnes de 20 à 30 ans leur cadet.
Publié dans Well+Good par Kells McPhillips

Des recherches récentes sur un groupe de personnes appelées « Super Séniors » ont montré que leur cerveau contenait de grandes cellules neuronales dans des zones influençant la mémoire, y compris le cortex entorhinal. La partie de leur cerveau responsable de la mémorisation est significativement plus développée que celle des individus ayant 20 à 30 ans de moins. Bien que des études supplémentaires soient nécessaires pour en comprendre les raisons exactes, il existe de nombreuses actions que vous pouvez entreprendre dès maintenant pour bénéficier de certains avantages cérébraux liés à la longévité.

Crédit photo : Shutterstock
Bénéficier des effets du Super Aging en faisant de l’exercice régulièrement.

Selon un communiqué de presse d’une étude publiée par des scientifiques de la Feinberg School of Medicine de l’Université Northwestern, des recherches en cours sur les « Super Séniors » – des personnes de plus de 80 ans ayant une mémoire exceptionnelle, au moins aussi bonne que celle des personnes de 20 à 30 ans leur cadet – ont révélé que leur cerveau contenait de grandes cellules neuronales dans des zones influençant la mémoire, y compris le cortex entorhinal.

Les cellules découvertes chez les Super Séniors sont spécifiquement plus grandes que celles observées chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer à un stade précoce. Selon les conclusions de cette étude, « les neurones plus gros sont un signe biologique de la trajectoire du Super Vieillissement », a déclaré l’auteur principal de l’étude, Tamar Gefen, PhD, dans le communiqué de presse.

Crédit photo : WordPress
Un bon régime alimentaire vous aidera également à prendre soin de votre cerveau.

Selon James Giordano, Ph.D., professeur de neurologie et de biochimie au Georgetown University Medical Center, la capacité de ces cellules plus grandes à stimuler la mémoire reflète les avantages de la longévité. « Ces cellules nerveuses peuvent être plus fortes et plus efficaces pour communiquer entre elles. Elles peuvent également posséder des mécanismes qui augmentent leurs fonctions et leur résistance au stress biologique et à ses effets négatifs. » Cette résilience peut même aider les Super Séniors à lutter contre des maladies neurologiques telles que la maladie d’Alzheimer.

Les facteurs liés au mode de vie tels que l’exercice physique et mental ont une incidence positive sur la santé du cerveau.

Bien que les résultats de cette étude soient prometteurs pour la compréhension des maladies neurologiques et de ce que signifie être un Super Sénior sur le plan biologique, de nombreuses questions restent en suspens. Il est possible de bénéficier des avantages du Super Vieillissement en adoptant certains choix de vie, tels qu’un régime alimentaire riche en nutriments, une activité physique régulière et une gestion du stress. Selon le Dr Giordano, « une question clé soulevée par l’étude est de savoir si la génétique joue un rôle prépondérant dans le développement de ces méganeurones ou si les facteurs environnementaux et les choix de vie influencent leur développement et leur fonctionnalité. »

Crédit photo : Shutterstock
Une relaxation guidée et la méditation agissent positivement sur la santé du cerveau.

« Des études antérieures suggèrent des moyens de prendre soin d’un cerveau vieillissant, bien que ces efforts n’aient pas été directement liés au statut de Super Senior. En général, il est reconnu que les facteurs liés au mode de vie tels que l’exercice physique et mental, l’apprentissage de nouvelles compétences grâce à des activités physiques, des sports, des jeux et des opportunités d’apprentissage; certaines pratiques comme la relaxation guidée et la méditation ainsi qu’une bonne nutrition ont tous un impact positif sur la santé du cerveau », explique le Dr Giordano.

Il ajoute que les recherches indiquent qu’un régime alimentaire riche en poissons gras, céréales complètes, légumes à feuilles vertes, bonnes graisses et noix peut également contribuer à la santé du cerveau. En revanche, des habitudes néfastes telles que le tabagisme, la consommation excessive d’alcool et le manque d’exercice physique peuvent nuire à vos fonctions cognitives à mesure que vous vieillissez.

Même si personne ne peut promettre un cerveau éternellement jeune, il existe des changements que vous pouvez apporter à votre alimentation, vos habitudes de vie et vos loisirs pour aider à maintenir votre cerveau en bonne santé pendant de nombreuses années.

SOURCE : Well + Good
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

Bob Dylan: Icon of 20th Century Music

Prochain article

Longévité et exercices brefs mais intenses

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.