Crédit photo : Healthline / Le régime Harvard a été associé à des taux plus faibles de cancer, de maladies respiratoires, de maladies cardiovasculaires et de décès
/
380 vues
5 minutes de lecture

L’assiette d’Harvard : découvrez comment elle a tant de facultés

Le régime Harvard spécifie la qualité plutôt que la quantité en ce qui concerne les glucides

Publié dans Healthline

Une nouvelle étude a révélé que quatre plans alimentaires spécifiques étaient tous liés à une plus grande longévité. Un plan en particulier, le régime Harvard ou assiette d’Harvard, attire l’attention. Il a été développé pour l’étude et comprend des aspects de MyPlate ainsi que du régime méditerranéen. Les experts en nutrition affirment que le régime alimentaire peut avoir des avantages sur la santé de plusieurs manières, ce qui peut conduire à une vie plus longue.

Crédit photo : Pexels/Porapak Apichodilok
Remplacer les produits laitiers par des boissons comme de l’eau, du café ou du thé

Si la longévité figure parmi vos objectifs, vous vous demandez peut-être quel est le plan alimentaire idéal qui vous aidera à atteindre votre désir. Bonne nouvelle, un groupe de chercheurs s’est penché sur la question, en étudiant des personnes qui ont suivi l’un des quatre différents modèles alimentaires, comprenant le Régime Méditerranéen Alternatif, les Recommandations Alimentaires pour les Américains (MyPlate), l’Indice d’un Régime Végétalien Sain et l’Indice de l’Alimentation Saine Alternative (également connu sous le nom de « Régime de Harvard »).

Les chercheurs ont découvert que les personnes qui ont suivi l’un de ces régimes avaient 20% moins de risques de mourir au cours de l’étude de 36 ans. Ils ont également présenté des taux moins élevés de cancer, de maladies respiratoires et de maladies cardiovasculaires.

Crédit photo : Pexels/Charlotte May
Limiter la consommation de lait/produits laitiers à 1 à 2 portions par jour

Cependant, l’un de ces plans nutritionnels, qui a été développé spécifiquement pour l’étude, a particulièrement attiré l’attention du public :

Le régime Harvard

Samantha Coogan, qui est directrice de programme du programme didactique en nutrition et diététique à l’Université du Nevada à Las Vegas, a déclaré que le régime Harvard, ou l’Assiette de l’alimentation saine, est presque identique à MyPlate, qui a été développé par le Département de l’Agriculture des États-Unis en juin 2011.

Plusieurs avantages incluent la réduction du risque de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2, de cholestérol élevé et d’hypertension

Antonette Hardie, diététicienne diplômée travaillant au centre médical de l’Université de l’Ohio à Wexner

Cependant, il y a quelques différences importantes

« Les deux concepts recommandent que 1/2 de votre assiette/part de repas soit composée de fruits/légumes, 1/4 de grains entiers et 1/4 de protéines. Les symboles sont presque identiques », a déclaré Coogan. La différence est que le régime Harvard recommande une proportion plus élevée de légumes par rapport aux fruits que ne le fait MyPlate.

Crédit photo : Pexels/Ella Olsson
Le régime Harvard recommande une proportion plus élevée de légumes par rapport aux fruits

Une autre différence clé entre les deux réside dans leurs recommandations en matière de graisses et de produits laitiers. MyPlate recommande une portion de produits laitiers avec chaque repas, mais le régime alimentaire de Harvard suggère de remplacer ces produits laitiers par des boissons comme de l’eau, du café ou du thé.

« Les chercheurs de Harvard sont parvenus à cette conclusion en raison d’une prévalence plus élevée d’intolérance au lactose aux États-Unis« , a expliqué Coogan. « Ils encouragent à éviter les boissons sucrées en général et à limiter la consommation de lait/produits laitiers à 1 à 2 portions par jour ». Coogan note cependant que MyPlate inclut des informations sur les sources de calcium autres que les produits laitiers pour les personnes intolérantes au lactose. C’est juste promu de manière différente.

Une autre différence importante entre les régimes, selon Coogan, est que le régime Harvard recommande des quantités modérées de graisses saines, sous forme d’huiles végétales, telles que l’huile d’olive, de colza, de soja, d’arachide, de maïs et de tournesol, et évite les graisses trans.

Quels sont les avantages de la diète de Harvard ?

Antonette Hardie, une diététicienne diplômée travaillant au centre médical de l’Université de l’Ohio à Wexner, a déclaré qu’il y a « une tonne d’avantages » associés au régime Harvard. « Plusieurs avantages incluent la réduction du risque de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2, de cholestérol élevé et d’hypertension », a déclaré Hardie. « La perte de poids pourrait également être un avantage supplémentaire de ce régime alimentaire. »

Hardie a déclaré que ces avantages surviennent parce que cette façon de manger est pauvre en aliments transformés et en graisses saturées, qui ont tous deux été liés à un risque accru de ces affections. De plus, il utilise la méthode MyPlate en combinaison avec le régime méditerranéen afin de créer des habitudes alimentaires saines que les gens sont capables de maintenir.

Le régime Harvard est davantage un « plan alimentaire » qu’un « régime ».

« Le mot régime a une si mauvaise réputation et conduit souvent les gens à penser qu’il s’agit d’une mode pour une perte de poids rapide », a-t-elle déclaré. « Ce régime de Harvard utilise la méthode MyPlate en combinaison avec le régime méditerranéen pour créer des habitudes alimentaires saines. »

Sharon Palmer, diététicienne agréée, auteure et blogueuse de The Plant-Powered Dietitian, a noté que cette façon de manger est également riche en glucides sains, en fibres, en vitamines, en minéraux, en graisses saines et en phytochimiques, tout en étant plus faible en cholestérol, en graisses saturées et en sodium. « Ces éléments sont essentiels pour un plan alimentaire sain qui favorise une santé optimale », a expliqué Palmer.

Qu’est-ce que les nutritionnistes pensent du régime Harvard ?

Palmer a déclaré : « Je suis fan de ce plan alimentaire car c’est du bon sens, il est basé sur la recherche qui a été publiée au cours des dernières décennies, et il est facile à suivre. C’est aussi un plan alimentaire qui est meilleur pour la planète », a-t-elle ajouté. Hardie est d’accord avec Palmer.

« C’est une excellente façon de manger », a-t-elle déclaré. Cependant, elle note qu’il serait plus bénéfique de ne pas le considérer comme un régime, mais plutôt comme une technique pour créer de bonnes habitudes alimentaires. Coogan a déclaré qu’elle l’aimait parce qu’il s’aligne étroitement sur MyPlate et que ses recommandations actualisées en matière de produits laitiers « ont du sens ».

« J’aime le fait qu’il ne diabolise pas les produits laitiers, mais qu’il en propose une consommation réduite », a-t-elle expliqué. Un autre aspect du régime de Harvard qu’elle apprécie est qu’il spécifie la qualité plutôt que la quantité en ce qui concerne les glucides. Le plus important, a ajouté Coogan, est que ces concepts peuvent être adoptés quel que soit votre budget. « Quelque soit l’endroit où nous faisons nos courses, nous pouvons tous adopter un mode de vie plus sain qui soit adapté à nos situations. »

SOURCE : Healthline
Traduit de l’anglais

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Précédent article

Bactéries : amies ou ennemies ?

Prochain article

10 suppléments anti-âge à connaître

Dernières nouvelles de Blog

L’agent secret oméga-3

Elles sont minuscules, mais les graines de chia compensent leur taille par une valeur nutritionnelle exceptionnelle.